Paris Match Belgique

Qatar 2022 : doit-on être inquiet pour nos Diables rouges ? Parole à la défense…

Boyata, Alderweireld et Vertonghen termineront probablement leur carrière chez nous ! | © BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Sport

Le championnat belge vient d’acter cet été le retour de trois Diables rouges. Point commun : ils sont tous les trois défenseurs et font partie des premiers choix de Martinez. Faut-il s’en inquiéter ?

 

Laurent Depré

Jan Vertonghen, qui s’apprête à rejoindre les rangs du Sporting d’Anderlecht, suit donc Toby Alderweireld qui a signé à l’Antwerp et Dedryck Boyata qui s’est engagé avec le Club Bruges. Ce n’est pas n’importe qui. Il s’agit de la charnière de la défense des Diables rouges sur laquelle compte très probablement le coach fédéral Roberto Martinez pour aller le plus loin possible en coupe du monde. Les mauvaises langues (ou les ultra-réalistes) affirment qu’ils sont de retour dans notre humble championnat, car ils ont été poussés vers la porte de sortie de leur club précédent. Et que fatalement, ils régressent en revenant chez nous… Éléments de réponse.

La défense de la Belgique garde intact son potentiel de discussions sans fin auprès des supporters et des spécialistes. Vieillissante, lente, dépassée, incapable de changer ses cadres… Elle n’a plus bonne presse. Surtout, elle représenterait notre talon d’Achille. Tuez vos idoles !

Prenons d’abord ce championnat belge : est-il faible ? La Jupiler Pro League est clairement en deuxième division au niveau européen. Mais reste néanmoins attractive pour les jeunes talents et son niveau n’a pas à rougir si on se réfère à d’autres pays comme la Hollande ou le Portugal malgré une moins bonne place au ranking de l’UEFA. De plus, ce ne sont pas quelques matches en D1 belge qui vont enlever » leur foot » à ces trois Diables. Nous nous plaçons uniquement dans la perspective du rendez-vous de novembre et pas pour la suite.

Toby Alderweireld (33 ans) est sans doute le défenseur le moins critiqué. Son retour du… Qatar est plutôt une bonne nouvelle. Avec tout le respect qu’on doit à Al-Duhail et le championnat qatari, le matricule 1 est une meilleure option pour lui et les Diables. Alderweireld, qui a tout joué depuis le début du championnat belge fin juillet, est capitaine d’une équipe qui occupe la première place du classement avec un impressionnant six sur six. C’est la 2e meilleure défense du royaume. On savait les Anversois ambitieux.

 

©BELGA PHOTO DAVID PINTENS

Dedryck Boyata est la preuve qu’en football tout peut aller très vite. Fin mai, il était le capitaine héroïque qui grâce à une majestueuse reprise de la tête sauvait son club, le Hertha Berlin de la relégation face à Hambourg. Deux mois plus tard, son directeur sportif indiquait publiquement que Boyata avait intérêt à se trouver un plan B… Et le voici qui signe à Bruges en août.

À 31 ans, Dedryck Boyata découvre donc la Division 1 belge. Un championnat dans lequel il n’a jamais évolué auparavant. Bruges, bien entendu, est chaque saison candidat au titre et jouera une nouvelle fois la ligue des champions. Ce qui est de bon augure s’il joue… Il est certain que sa dernière sortie avec les Diables fut quelque peu inquiétante face aux Pays-Bas. Les semaines à venir seront cruciales pour le natif de Bruxelles.

 

©BELGA PHOTO VIRGINIE LEFOUR

Jan Vertonghen (35 ans) est le vieux « briscard » qui nous a tant rendu de services. Nous n’oublierons jamais son coup de tête improbable, mais néanmoins létale face au Japon au Mondial 2018… Tout comme Boyata en Allemagne, il n’avait plus d’avenir au Portugal. Benfica voulait s’en débarrasser. Anderlecht est l’option la plus probable.

S’il signe du côté du Parc Astrid, ce ne sera pas pour faire de la figuration, mais probablement pour porter le brassard et amener la jeune génération mauve vers de futurs succès. Vertonghen arrive en tous les cas dans un club qui a réussi son début de saison, ou du moins qui ne l’a pas raté, et qui s’apprête à jouer six matches européens. Certes dans la plus pauvre des coupes…

Photo by Pro Shots/Sipa
CIM Internet