Paris Match Belgique

Remco Evenepoel aura décroché le bronze face à Ganna

Le jeune belge est en très grande forme en ce moment. | © BELGA PHOTO DIRK WAEM

Sport

Le Belge a battu l’Italien au Championnat du monde du contre-la-montre, ce dimanche en Australie.

 

Ce dimanche avait lieu de Championnat du monde du contre-la-montre en Australie. Le grand favori était l’Italien Filippo Ganna, double tenant du titre. Mais la grande forme de Remco Evenepoel, en témoigne son titre lors de la Vuelta au Portugal, présageait une course très serrée. Finalement, c’est un jeune Norvégien, Tobias Foss, qui a créé la surprise.

Une médaille de bronze

Tobias Foss a donc déjoué tous les pronostics en devenant sacré champion du monde du contre-la-montre. Le Norvégien de 25 ans a parcouru les 34,2 kilomètres du parcours de Wollongong dans un temps de 40:02.78 (51.24 km/h de moyenne). Il a devancé les principaux favoris, le Suisse Stefan Küng terminant 2e à 2.95, et Remco Evenepoel, 3e à 9.16.

« C’est comme un rêve pour moi, je ne peux pas y croire« , a lancé Foss à l’arrivée à nos confrères de Belga. « J’aurais été satisfait avec un top 10. Je ne réalise pas encore. Porter ce maillot arc-en-ciel va être très spécial et je vais tenter de l’honorer« , a confié le coureur de l’équipe Jumbo-Visma, dont c’est la 4e victoire chez les professionnels.

Le Britannique Ethan Hayter, malgré un saut de chaine, a terminé 4e à 39.95, devant l’autre Suisse, Stefan Bissegger (+46.81) et le Slovène Tadej Pogacar (48.13). Double tenant du titre, l’Italien Filippo Ganna a dû se contenter de la 7e place, à 55.32 de Foss. Second Belge engagé, Yves Lampaert a pris la 9e place, à 1:08.84.

La tornade Tobias Foss a déjoué tous les pronistics, et fait de l’ombre à l’opposition entre Evenepoel et Ganna. Longtemps incrédule au fil des passages des favoris, Foss a écrit la plus belle ligne de son palmarès. La Belgique devra donc encore patienter pour remporter son premier titre sur le chrono masculin, une épreuve lancée en 1994. Elle a déjà dû attendre 2018, et le bronze de Victor Campenaerts, pour débloquer son compteur de médailles. Depuis lors, Wout van Aert a décroché deux fois l’argent (2020, 2021) et Evenepoel compte déjà trois podiums avec une fois l’argent (2019) et deux le bronze (2021, 2022).

Avec Belga

CIM Internet