Paris Match Belgique

Mort de Dietrich Mateschitz, le fondateur autrichien de Red Bull

Dietrich Mateschitz

Dietrich Mateschitz. | © HERBERT NEUBAUER / APA / AFP

Sport

Le discret milliardaire Dietrich Mateschitz est mort à 78 ans. Il avait construit un empire mondialement reconnu.

Célèbre dans le monde du marketing sportif et fondateur de l’entreprise de boissons énergisantes Red Bull, le milliardaire autrichien Dietrich Mateschitz s’est éteint à l’âge de 78 ans. Dans un courriel adressé ce samedi aux employés, la direction a fait part de sa «tristesse» et de sa « gratitude pour ce qu’il a accompli ». Selon l’agence autrichienne APA, l’homme d’affaires est décédé d’un cancer.

Première fortune d’Autriche

Né le 20 mai 1944 dans la région orientale de Styrie, Dietrich Mateschitz était considérée en 2022 par le magazine Forbes comme la première fortune d’Autriche, estimée à 27,4 milliards d’euros. Cette personnalité timide possédait l’île paradisiaque de Laucala aux Fidji et de nombreuses propriétés en Autriche. Jamais marié, toujours en jeans, cheveux grisonnants et d’une discrétion hors-norme, Dieter Mateschitz n’aura quasiment jamais accordé d’entretien aux journalistes. Tout juste sait-on qu’il avait un fils.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par BILD (@bild)

Red Bull est né lors d’un voyage d’affaires à Hong Kong. Alors au bar d’un hôtel de luxe, on lui sert une boisson sucrée courante en Asie. Impressionné par la capacité apparente de la boisson à l’aider à surmonter son décalage horaire, Dieter Mateschitz décide de s’associer à l’homme d’affaires thaïlandais Chalet Yoovidhya. Ensemble, il fonde Red Bull (taureau rouge) en 1984. Basée dans une vallée verdoyante des Alpes, à Fuschl-am-See, la marque va lentement mais sûrement conquérir l’Occident, avant de se développer dans le monde entier.

Un succès grandissant dans le monde du sport

En trente ans, la firme, qui assoit sa politique de sponsoring avec les sports extrêmes, devient un partenaire essentiel du sport mondial. Du plongeon de haut vol (cliff diving), au wingsuit (chute libre en combinaison ailée), en passant par le kitesurf et jusqu’au paroxysme du saut en chute libre stratosphérique, durant lequel l’Autrichien Felix Baumgartner a franchi le mur du son en 2012, de nombreux exploits hors norme sont siglés des deux taureaux ailés.

Avec un succès grandissant, Dietrich Mateschitz pénètre peu à peu dans des disciplines phares du sport mondial. En 2005, il achète le club de football de la ville autrichienne de Salzbourg, puis celui de Leipzig en Allemagne, tous deux vainqueurs de plusieurs trophées. Depuis plusieurs années, Red Bull est également devenu un acteur incontournable de la Formule 1. L’Allemand Sebastian Vettel a obtenu le titre mondial quatre saisons d’affilé, de 2010 à 2013, au volant d’une monoplace marqué du taureau rouge, tandis que le Néerlandais, Max Verstappen, vient de décrocher son deuxième sacre mondial.

CIM Internet