Paris Match Belgique

26 Diables au Qatar : Martinez fait quelques paris mais sans renier certains cadres

Qatar 2022 : roberto martinez a donné sa liste des 26 sélectionnés

Les dernières nuits de Roberto Martinez n'ont pas dû être simples... | © BELGA PHOTO / VIRGINIE LEFOUR.

Sport

Voilà, elle a été annoncée : la fameuse sélection des Diables rouges qui iront représenter la Belgique au Mondial 2022. Pas de grande surprise, si ce n’est un rafraîchissement de notre ligne défensive qui en a bien besoin. Mais aucun des « nouveaux profils » n’a l’expérience d’un grand tournoi… Danger ?

 

Par L.Dp

Finalement, les journalistes présents à la conférence de presse de l’Union belge et de Roberto Martinez pour l’occasion n’auront pas donné du fil à retordre au coach fédéral… C’est que la sélection les satisfaisaient ? À lire dans vos journaux bien sûr !

Premier point : il n’y a guère de surprise ou de lapin sorti du chapeau de l’Espagnol. Oui, il laisse à la maison Jason Denayer et Dedryck Boyata. Ce n’est pas rien. Ils sont remplacés par Arthur Theate, Zeno Debast et Wout Faes. Le premier n’a pas manqué une minute du championnat de France avec la surprise Rennes. Le second a agréablement surpris lors du dernier rassemblement des Diables et le dernier est plutôt bien coté en Premier League cette saison. Voilà… Mais il s’agira de leur premier grand rendez-vous international. Martinez compte assurément sur le trio Dedoncker-Alderweireld-Vertonghen qui débutera plus que probablement pour encadrer ces trois jeunes.

Bon… Et au milieu ? Circulez, il n’y a rien à voir. Dries Mertens, qui aurait pu être le cadre de cette équipe nationale déçu, sera au final bien du voyage. Alors que ses dernières apparitions sous le maillot noir-jaune-rouge furent d’assez piètre facture. On dira que c’est pour service rendu alors que le coach forcément parle de « moteur », de « leader », de « joueur expérimenté » pour le groupe. Soit… On espère que Drieske nous sortira un aussi beau but que celui marqué contre le Panama en 2018. Ce qui signifie de facto que Saelemaekers doit se contenter d’un rôle sur liste d’attente jusqu’au 27 novembre au cas où…

Eden Hazard ? Y’avait-il réellement débat ? On en doute. À Trossard de bouter le capitaine hors de l’équipe via la saine concurrence. Ha oui, n’oublions pas la sélection d’Onana mais Roberto Martinez aurait été bien sot de se priver d’un profil qui sous certains aspects rapelle celui de Marouane Fellaini qui a tant fait pour les Diables dans les grandes compétitions.

Très bien… Et devant, qu’est-ce qu’on a ? Devant on a un double pari qui se nomme Lukaku et Doku. Pour Romelu, le discours du coach fédéral n’est pas très clair en réalité. Preuve que l’on ne connaît pas très bien les perspectives physiques à court terme de notre meilleur attaquant de tous les temps ? Martinez laisse entendre que la Belgique pourrait être confrontée à deux tournois : la phase de poule et puis les matches à élimination directe. Et que Romelu pourrait être utile aussi à ce moment-là. Tout en évacuant la possibilité pour Romelu de faire l’impasse sur le Canada, le Maroc et la Croatie… Peu lisible ! Il se donne un peu de temps probablement.

Pour Jérémy, il y a toujours cette crainte de voir son corps le lâcher comme ce fut très (trop) souvent le cas depuis la fin de la coupe d’Europe et l’élimination face à l’Italie. Cependant, il reste ce joueur qui peut dynamiter une rencontre et mettre le tohu bohu dans la défense adverse. Enfin, en prenant Openda et en favorisant son type de profil, Lukabakio pourtant excellent ces dernières semaines en Bundesliga doit se contenter d’une place sur la courte liste de possibles remplaçants.

On le constatera, Roberto Martinez garde donc la charpente de l’équipe nationale en y intégrant de nouvelles planches robustes là où la mérule s’était un peu installée. C’est une image bien entendu. Il fait aussi quelques fleurs. En espérant que les joueurs concernés ne lui rendent pas des orties…

CIM Internet