Paris Match Belgique

Coupe du monde 2022 : Quand Kevin De Bruyne donne son avis (cinglant) sur le niveau des Diables

kevin de bruyne fait son mea culpa, mais en rajoute une couche sur les diables rouges

KDB lors du point presse de l'équipe nationale, ce vendredi 25 novembre 2022 à Doha. | © BELGA PHOTO / VIRGINIE LEFOUR.

Sport

Après son mécontentement affiché lors du match contre le Canada, Kevin De Bruyne a tenu à faire son mea culpa lors du point presse de ce vendredi. Mais une petite phrase anodine pourrait bien mettre le feu aux poudres…

Une scène a marqué les observateurs juste avant la mi-temps du premier match de la Belgique à la Coupe du monde au Qatar face au Canada : juste après le but de Michy Batshuayi sur une longue passe en profondeur de Toby Alderweireld, une discussion s’est engagée sur le banc entre Kevin De Bruyne, le sélectionneur national Roberto Martinez et Alderweireld et KDB semblait pour le moins mécontent.

Lire aussi > Élu « Homme du match », Kevin De Bruyn refuse catégoriquement la récompense

En équipe nationale, on ne peut pas jouer de la même manière, c’est vrai. En tant qu’équipe nationale, vous devez vous adapter aux joueurs disponibles. Cela me frustre parfois, à cause de la perfection à laquelle je tends. Mais je devrais le montrer d’une manière différente.

Une maladresse qui pourrait vexer d’autres joueurs

De Bruyne avait fait savoir auparavant qu’il souhaitait un « jeu de passes » sur tout le terrain, comme il en a l’habitude à Manchester City, pour se libérer du pressing canadien. Selon le troisième classé de la dernière édition du Ballon d’or, les longs ballons ont été utilisés trop souvent. Les Diables Rouges ont été complètement surpris par le pressing élevé des Canadiens. « La tactique ? C’est le choix de l’entraîneur », a immédiatement rebondi KDB lors du moment presse. « En tant que joueur, vous pouvez difficilement tout changer en un match. Nous devons simplement suivre les directives et nous y consacrer à 100 %. Mais je comprends d’où vient la critique. Je pense que nous pouvons faire mieux. Nous en avons discuté jeudi soir et le coach a été très clair : nous avons oublié de jouer au football contre le Canada. Il y avait pourtant des espaces à l’arrière de leur milieu de terrain, mais nous ne les avons pas trouvés. Avant tout, nous devons être plus audacieux, être meilleurs sur le ballon. Les joueurs se rendent compte que ce doit être meilleur. Le potentiel est là pour ça. »

Quant à sa propre réaction, De Bruyne fait son autocritique. « Je sais que j’aurais dû mieux réagir, que je devrais montrer ma réaction d’une meilleure manière. Les émotions jouent également leur rôle à ce moment-là. Mais les gens savent aussi que pour moi, c’est un moyen de mieux faire jouer l’équipe, d’obtenir un meilleur rendement. »

Lire aussi > Les Diables rouges s’imposent avec difficulté face au Canada

Les Diables ont oublié de jouer au football et cela a frustré le meneur de jeu. L’équipe nationale est incapable de pratiquer le football dominant auquel De Bruyne est habitué à Manchester City. « En équipe nationale, on ne peut pas jouer de la même manière, c’est vrai. En tant qu’équipe nationale, vous devez vous adapter aux joueurs disponibles. Cela me frustre parfois, à cause de la perfection à laquelle je tends. Mais je devrais le montrer d’une manière différente. » Une tournure de phrase maladroite qui pourrait en vexer certains…

CIM Internet