Paris Match Belgique

Coupe du monde 2022 : Comment cet énorme tube des années 90 est devenu l’hymne de l’Equipe de France

olivier giroud kylian mbappe

Les joueurs de l'Equipe de France célèbrent l'ouverture du score d'Olivier Giroud contre la Pologne, ce dimanche 4 décembre 2022. | © Baptiste Fernandez / Icon Sport.

Sport

Pour fêter leur qualification en quarts de finale du Mondial au Qatar, Kylian Mbappé et ses coéquipiers ont dansé sur un morceau très connu dans le vestiaire.

À chaque épopée son morceau. Alors que la génération 1998 s’était appropriée le cultissime « I Will Survive » de Gloria Gaynor, les Bleus version 2022 ont d’ores et déjà un tube qui résonne dans leur vestiaire après les victoires. Ce dimanche, l’Equipe de France a ainsi fêté sa victoire contre la Pologne – et sa qualification en quarts de finale face à l’Angleterre – en dansant dans le vestiaire sur les notes de ce titre que l’on connaît tous. « Na na na na na, na na na na na, … » : oui, c’est le très old school « Freed From Desire » de Gala, sorti en 1997, qui est devenu le morceau de célébration des Bleus. À voir si ce choix leur portera chance.

Comme l’indique RMC Sport, les joueurs de l’Equipe de France ont laissé planer le mystère quant à l’origine de ce choix, avant que le coupable ne s’auto-désigne lui-même. « Tu vois comme j’ai été bon, a lancé le milieu Aurélien Tchouaméni au micro de TF1. Au début, Cama (Eduardo Camavinga) avait le téléphone qui était connecté à l’enceinte. J’ai dit ‘non, c’est pas le genre de musique qu’il faut mettre. Mets cette musique-là. Je suis plutôt content de mon coup.« 

Lire aussi > Ce cliché de Giroud et Mbappé en mode amoureux fait un énorme buzz sur la Toile

Lors de l’Euro 2016, le tube de Gala avait déjà été repris par les supporters de l’Irlande du Nord, et légèrement modifié, pour se transformer en hymne à la gloire de l’attaquant Will Grigg. Ce détournement nommé « Will Grigg’s on fire » avait eu un retentissant succès, allant jusqu’à être récupéré par des fans de foot dans le monde entier. Pour le plaisir, on vous glisse l’original et la version modifiée ci-dessous.

CIM Internet