Paris Match Belgique

Pelé est mort: Le Brésil pleure la perte de son « Roi » et instaure trois jours de deuil national [VIDÉO]

Pelé est mort

Un deuil de trois jours a été instauré. | © FILE - Brazilian soccer legend Pele waves prior to the African Cup of Nations final soccer match between Ivory Coast and Zambia at Stade de L'Amitie in Libreville, Gabon, Feb. 12, 2012. Pelé, the Brazilian king of soccer who won a record three World Cups and became one of the most commanding sports figures of the last century, died in Sao Paulo on Thursday, Dec. 29, 2022. He was 82. (AP Photo/Francois Mori, File)

Sport

Le Brésil se réveille vendredi pour la première fois depuis 82 ans sans Pelé, le « Roi » du football décédé la veille et pour lequel le pays entame un deuil national de trois jours, accompagné de condoléances planétaires.

« Nous t’aimons à l’infini, repose en paix »: c’est par ces mots, publiés sur Instagram, que l’un de ses filles, Kely Nascimento, a annoncé le décès du Brésilien le plus connu de l’histoire, entouré de plusieurs membres de sa famille depuis quelques jours à l’hôpital Albert Einstein de Sao Paulo.

Quelques heures plus tard, un décret annonçait un « deuil officiel » de trois jours, « une marque de respect après le décès d’Edson Arantes do Nascimento, Pelé », des suites d’un cancer du côlon.

Lire aussi > Le roi Pelé est mort à 82 ans

Une veillée funèbre, ouverte au public, aura lieu lundi et durera 24 heures, au stade du Santos FC, club où l’éternel numéro 10 a brillé de 1956 à 1974.

L’enterrement, mardi, se déroulera en revanche dans l’intimité familiale, après un cortège suivant le cercueil dans les rues de Santos, ville portuaire à 80 km de Sao Paulo qui a décrété pour sa part un deuil de sept jours.

Pluie d’hommages

Devant l’hôpital pauliste où le triple champion du monde est décédé, des fans ont brandi une banderole où l’on pouvait lire: « Roi Pelé éternel ». A Rio de Janeiro, le Christ Rédempteur du Corcovado, monument emblématique qui domine la baie, a été illuminé en hommage à Pelé, tout comme le mythique stade Maracana.

« Deuil » pour le « roi immortel du football », titre le quotidien brésilien O Globo sur son site, avec des images du joueur sous le maillot national, notamment celle, iconique, où tout sourire, il lève le bras droit, porté par son coéquipier Jairzinho vu de dos avec son numéro 7.

Le monde du foot a fait part sur les réseaux sociaux de son émotion et dessiné la dimension du personnage. « Il a fait du football un art », a écrit Neymar, son lointain successeur sous le numéro 10 de l’équipe brésilienne, et qui a égalé au Mondial qatarien son record national de 77 buts pour la « Seleçao ».

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Kylian Mbappé (@k.mbappe)

Hommages également des superstars Lionel Messi et Kylian Mbappé: « Repose en paix, Pelé », a souhaité l’Argentin, tandis que le Français relevait que « son héritage ne sera jamais oublié ».

Les Français Michel Platini et Zinédine Zidane, le Portugais Cristiano Ronaldo, évidemment d’innombrables Brésiliens, comme l’ex-attaquant Ronaldo, tous ont partagé quelques mots et des photos en compagnie de l’icône, « le plus grand », selon ses anciens coéquipiers Mario Zagallo (Brésil) et Franz Beckenbauer (Cosmos New York).

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Leo Messi (@leomessi)

Pelé, élu athlète du siècle par le Comité international olympique en 1999, a été un sportif hors du commun. Il y a son record de buts – 1.281 en 1.363 matches sous les maillots de Santos, son club au Brésil (1956-74), de la Seleçao et du Cosmos de New York (1975-77), record homologué par la FIFA.

Mais au-delà des statistiques, Pelé a révolutionné le foot, joueur emblématique du « jogo bonito » (beau jeu) et du Brésil titré à la Coupe du monde 1970.

Par Belga 

Mots-clés:
Brésil hommage deuil Pelé
CIM Internet