Paris Match Belgique

En Iran, enseigner la zumba est un délit

L'enseignement des danses occidentales est interdit en Iran. | © Flickr/Keith Chastain

Sport

La zumba ne plaît pas à tout le monde et surtout pas au gouvernement iranien. Les récentes arrestations de danseurs rappellent que l’enseignement d’une danse occidentale est interdit en Iran.

Quatre hommes et deux femmes ont été arrêtés en Iran pour avoir enseigné et « promu » les danses occidentales, notamment la zumba, a déclaré un responsable local des Gardiens de la révolution, cité mercredi par le quotidien Jamejam. L’enseignement des celles-ci est normalement interdit en Iran, mais cette interdiction est peu respectée.

« Le réseau qui enseignait et filmait des danses occidentales a été identifié et ses membres arrêtés à Shahroud » (nord), a déclaré Hamid Damghani, commandant local des Gardiens de la révolution, l’armée d’élite du régime iranien. « Le groupe attirait les garçons et les filles pour leur apprendre des danses occidentales et les filmait (…) pour mettre les vidéos sur les réseaux sociaux comme Telegram ou Instagram« , a-t-il ajouté.

Danser sans voile

Il a également indiqué que le groupe tentait de « promouvoir le non port du voile« . Les femmes du groupe sont accusées d’avoir dansé en public sans voile, dont le port est obligatoire en Iran depuis la révolution islamique de 1979.

En 2014, un groupe de jeunes qui avaient publié sur les réseaux sociaux une vidéo de leur danse avec la musique « Happy » de Pharell Williams avait été arrêté. Ils avaient été condamnés à une peine de prison avec sursis et de coups de fouet, qui n’a néanmoins pas été appliquée.

(Avec Belga)

CIM Internet