Paris Match Belgique

Floyd Mayweather VS Conor McGregor : le combat de boxe le plus lucratif de l’histoire a un goût de revanche

Vidéo Sport

Le 26 août prochain se déroulera à Las Vegas ce que beaucoup considèrent comme le combat du siècle : celui qui opposera le boxeur américain Floyd Mayweather au champion de MMA, l’Irlandais Conor McGregor, deux combattants estampillés bling-bling qui ont pourtant vaincu la misère par les poings.

D’un point de vue sportif, peu d’intérêt : les jeux semblent déjà faits tant le combat est déséquilibré, McGregor ayant choisi d’affronter Mayweather sur un ring, selon les règles de la boxe anglaise. D’un point de vue financier en revanche, la bien nommée “money fight” bat des records, en générant au total pas loin d’un milliard de dollars. Un chiffre qui au regard de l’histoire des deux combattants donne au combat une saveur particulière.

Une absurdité, presque un suicide

“Ridicule”. Le boxeur anglais, triple champion du monde des poids lourds, Lennox Lewis n’y va pas avec le dos dans la cuillère quand on lui demande ce qu’il pense de ce combat. “Je ne dirais pas qu’il n’a aucune chance, mais vraiment une toute petite chance de gagner” a déclaré quant à lui Wladimir Klitschko, autre poids lourd, ukrainien cette fois. Chez les connaisseurs, tout le monde s’accorde sur ce point : le comportement de Conor McGregor est quasi-suicidaire. Le MMA et la boxe anglaise sont peut-être des sports de combat mais leurs disciplines sont diamétralement opposées : le MMA (ou free-fight) est plus sauvage – moins de règles, moins de maîtrise de soi. En boxe, il s’agit de soigner sa garde, d’esquiver les coups, de fatiguer l’adversaire pour frapper au bon endroit, au bon moment. Se servir uniquement de ses poings face à un boxeur tel que Mayweather, invaincu durant sa carrière professionnelle, quand on l’habitude d’étrangler, de maintenir au sol, d’utiliser ses jambes, ses coudes, ses genoux, est un pari risqué, voire impossible à relever.

Le combat le plus lucratif de l’histoire

Chez les organisateurs, l’enthousiasme est plus vif. « Ce combat parle aux gens qui suivent la boxe, qui suivent le MMA, à ceux qui ne suivent aucun des deux sports, l’intérêt dans le monde sera encore plus large. » déclare Stephen Esponiza, directeur général de la chaîne Showtime, qui diffusera le combat. Dana White, le président d’UFC – le principal organisateur de combats MMA – rejoint le point de vue des diffuseurs : “Conor est très populaire en Australie, au Brésil ou en Europe”. L’enjeu est donc de multiplier les publics, pour maximiser les gains. Jusqu’à présent, cela s’annonce bien : regarder le match à la télévision coûtera au spectateur entre 90 et 100 dollars – selon s’il aime ou non la HD. Quant aux 20 000 tickets vendus, leur prix oscille entre 1 571 et 85 348 dollars. Au total, on parle d’un profit d’un milliard de dollars, un record jusqu’alors généré par l’affrontement entre le Philippin Manny Pacquiao et Floyd Mayweather – encore lui -, s’élevant à 500 millions de dollars, les recettes TV représentant alors à elles seules 400 millions de dollars. Le combat lui-même s’était révélé ennuyeux et globalement décevant, se concluant par une victoire de l’Américain par décision aux points.

I bet on @isaiahthomas today! ☘️ #TMT

A post shared by Floyd Mayweather (@floydmayweather) on

Prolétaires du monde, battez-vous

Si Mayweather a accepté de sortir de sa retraite pour relever le défi incongru que lui lançait McGregor, c’est qu’il a quelque chose à y gagner. 100 millions de dollars, c’est ce que le boxeur américain empochera pour monter sur le ring. La part de McGregor ne sera “que” de 75 millions de dollars. L’appât du gain – outre le talent – est ce qui caractérise Floyd Mayweather, qui a rapidement troqué son surnom de “Pretty Boy” (son visage ayant été peu abîmé par les coups) par “Money”. “Quand les gens voient ce que j’ai aujourd’hui, ils ne s’imaginent pas d’où je viens et comment j’ai grandi, avec rien.” raconte le boxeur. Et c’est en effet son parcours qui explique peut-être ses décisions aujourd’hui : né dans le Michigan, il doit faire face à la toxicomanie de sa mère et à la violence de son père, boxeur le jour et vendeur de drogues la nuit. Sa grand-mère avec qui il vivra lors de l’incarcération de ce dernier l’encouragera à persévérer dans le sport et à envisager la boxe comme un véritable métier. Quittant les bancs de l’école de manière précoce, il mènera son premier combat professionnel à 19 ans et restera invaincu jusqu’à aujourd’hui. Du côté de McGregor, c’est sur les aides sociales et les revenus de son épouse qu’il s’appuiera jusqu’en 2012, année marquant son entrée dans le MMA.

CAPTION THIS! Best caption wins $10,000.00. The winner will be announced on Monday, Dec 19. Stay tuned ! #TMT

A post shared by Floyd Mayweather (@floydmayweather) on

A l’approche du combat, les deux adversaires multiplient provocations et insultes : McGregor a ordonné à Mayweather de danser comme un “boy” – en référence aux domestiques de l’époque esclavagiste – ce à quoi ce dernier a répondu en traitant l’Irlandais de “tapette”. Reste qu’ils ont en commun plus qu’ils ne laissent paraître : des destins de rescapés, marqués par le mythe du “self-made man”, cet homme parti de rien et qui ne doit rien à personne. Au point de reconnaître à ce combat, au décor si bien choisi de Las Vegas, le goût d’une jolie fable prolétaire, qui en ferait presque pâlir les frères Dardenne.

Top 6 des combats de boxe les plus lucratifs de l’histoire

  1. Floyd Mayweather VS Conor McGregor (2017) – 1 milliard de dollars
  2. Floyd Mayweather Jr vs Manny Pacquiao (2015) –  400 millions de dollars
  3. Floyd Mayweather Jr vs Saul Alvarez (2013) – 150 millions de dollars
  4. Floyd Mayweather Jr vs Oscar De La Hoya (2007) – 136 millions de dollars
  5. Lennox Lewis vs Mike Tyson (2002) – 112 millions de dollars
  6. Mike Tyson vs Evander Holyfield II (1997) – 100 millions de dollars
CIM Internet