Paris Match Belgique

En Birmanie, le climbing yoga marie l’escalade et la zenitude

climbing yoga

Une discipline hybride qui séduit les yogis | © Belga / AFP PHOTO / Roberto SCHMIDT

Sport

Exit le « flying yoga », où l’on se suspend à un drap pendu au plafond. Voici venu le « climbing yoga », qui se pratique au sommet d’un mur d’escalade, une combinaison audacieuse venue à l’esprit d’une professeure de yoga en Birmanie.

Les variantes de yoga les plus bizarres font régulièrement le buzz sur les réseaux sociaux, du « beer yoga » (yoga en buvant de la bière) au « paddle yoga » (sur une planche de paddle) en passant par le « goat yoga » (avec des chèvres). Le plus courant des yogas défiant les lois de la gravité était jusqu’ici le « flying yoga », en vogue dans les salles de fitness du monde entier.

Lire aussi > Faut-il être Beyoncé pour avoir (son corps et) un coach sportif?

En Birmanie, Khin Myat Thu Zar a quant à elle eu l’idée de mélanger les disciplines il y a six mois, quand elle s’est initiée à la grimpe. Une idée pas si farfelue qu’il y paraît, le yoga étant utilisé par certains grimpeurs avant d’attaquer une paroi, pour s’échauffer le corps. « La sensation n’est pas la même quand on fait des postures sur le mur ou au sol », assure cette professeure de 32 ans, qui a troqué ses habits d’avocate il y a cinq ans pour se consacrer à cette pratique.

climbing yoga
Belga/ AFP PHOTO / Roberto SCHMIDT

Le club d’escalade Climb’O clock, récemment ouvert dans le centre de Rangoun, capitale économique birmane en pleine mutation, l’a autorisée à proposer ses cours sur son mur d’escalade. Ses sessions, qui débutent par un échauffement collectif au sol, attirent entre sept et dix participants, une majorité de femmes mais aussi deux hommes.

Du yoga dans les airs, le climbing yoga

Le mur d’escalade ayant été construit au rez-de-chaussée d’un immeuble, les passants curieux peuvent voir ces femmes en tenue lycra monter une à une sur le mur d’escalade, équipées d’un harnais et assurées par un employé du club. Depuis le sol, Khin Myat Thu Zar accompagne l’élève par la parole, le rassurant jusqu’à ce qu’il se détache du mur et ose se lancer dans des poses en hauteur, suspendu à une corde.

CIM Internet