Paris Match Belgique

Thomas De Dorlodot met les voiles vers de nouvelles aventures

thomas de dorlodot rtl

Les quatre aventuriers et Thomas De Dorlodot sur le voilier de 12 mètres de long, sur lequel ils ont vécu pendant une semaine. | © John Stapels

Sport

Quatre jeunes aventuriers sont partis à la conquête de Majorque pendant une semaine à bord d’un voilier. Pour les accompagner dans les différents sports pratiqués, un guide de choix : Thomas De Dorlodot. Rencontre avec le parapentiste de l’extrême.

Un voilier de 12 mètres, une île et des dizaines d’activités sportives, le tout condensé en une semaine. Voilà le programme chargé (et étroit) des quatre gagnants du concours organisé par Lotto Young Adventurers. Sur la mer, sur la terre ou dans les airs, ces quatre jeunes aventuriers ont pu découvrir l’île de Majorque sous tous les angles, accompagnés de Thomas de Dorlodot. « Un super moment » pour l’aventurier expérimenté, « mais c’est vrai que c’est une ambiance particulière d’être les uns sur les autres dans un petit bateau », dit-il en rigolant. Voile, VTT, plongée sous-marine, spéléologie, snorkeling, rando, escalade… mais aussi bien sûr parapente, le sport de prédilection de « Tom ». Ce n’était pas de tout repos pour l’équipe « Los Bailadores ». « On a essayé de les challenger tous les jours, explique le parapentiste de l’extrême, détenteur de records du monde. On a pu les emmener sur des spots assez incroyables, ils vivaient chaque jour quelque chose d’exceptionnel ».

Lire aussi > Louis-Philippe Loncke, l’aventurier belge et européen de l’année

Au-delà de la recherche d’adrénaline, le but de cette expédition est avant tout de créer des liens et de partager pour le sportif. « Ce qui est chouette, c’est d’aller plus loin que juste une aventure, c’est plus une dynamique de partage », dit-il. « L’objectif c’est vraiment embarquer les jeunes et partager vraiment quelque chose avec eux, qu’ils aient accès à ce que l’on vit mais en toute sécurité ». Voilà comment est née l’idée des Young Adventurers. Créé en 2015, la troisième édition du projet sera diffusé le vendredi 20 octobre à 21h50 dans l’émission « Tribus » sur Club RTL.

thomas de dorlodot
Thomas De Dorlodot (à gauche) avec les quatre jeunes aventuriers. © John Stapels

« Un vecteur de rencontres incroyable »

Si cette aventure sportive et exceptionnelle est la première pour ces quatre jeunes, elle s’ajoute à la longue liste d’expéditions vécues par leur guide d’une semaine. Traversée du continent africain, Brésil, Nouvelle-Zélande, Pakistan, Polynésie Française… On ne compte plus les destinations de ce passionné de voyage qui a créé le label Search Projects en 2011, pour trouver les endroits les plus fous où voler. Le parapente peut s’avérer également très utile lors de ces voyages, « c’est un vecteur de rencontres incroyable », explique le sportif professionnel dont l’objectif est surtout de « voir le monde, rencontrer les gens et partager ». « Quand on atterrit dans un village du bout du monde, les gens hallucinent, ils n’ont jamais vu de parapente. On a une belle manière de briser la glace pour rencontrer des gens, pour découvrir de nouvelles cultures ».

Lire aussi > Tout plaquer et prendre la mer en solitaire, comme le Belge Martin Callebaut

Il a pris goût à ce sport à l’âge de 15 ans. « C’est un ami qui m’a initié au parapente, il avait 12 ans et arrivait à l’école avec son vieux parachute », se souvient le sportif qui a pu le tester. « Au moment où les pieds ont touché le sol, je me suis dit que ça, c’était mon truc ».

thomas de dorlodot
Au cours de cette expédition, Thomas De Dorlodot a pu partager sa passion avec les quatre jeunes : le parapente. © John Stapels

Sponsors et engagement

Thomas De Dorlodot fait partie des sportifs « extrêmes » de l’équipe Red Bull, au même titre que les « basejumpers » et les « freeskiers » du monde entier. Présente depuis le début, la marque est son « partenaire de cœur ». « Le premier projet était un peu osé, je devais avoir 21 ou 22 ans. On est partis de Bruxelles jusqu’à Istanbul en paramoteur », explique le diplômé en communication, formé en photo et en réalisation. « On a fait 3 000 km en un mois avec un ami, à travers dix pays ». Red Bull est pour lui bien plus qu’un partenaire financier. Partout où il voyage, la marque a un contact présent sur place qui peut l’aider à rencontrer les bonnes personnes mais aussi pour le sortir de situations difficiles et parfois dangereuses. « Ils m’ont déjà sorti de prison dans certains pays », raconte l’aventurier qui s’est « un peu trop souvent » senti en danger. « Quand on a fait la traversée de l’Afrique du nord au sud en 2012, rien qu’en Éthiopie on s’était fait arrêter cinq fois. Au Soudan, on s’est fait arrêter par des militaires habillés en rebelles, armés à la kalachnikov au milieu du désert ».

Lire aussi > Tour du monde : à chacun son rêve

Aujourd’hui, le parapentiste est également suivi par Patagonia. Avec la marque de vêtements écolo, « Tom » est récemment parti en Albanie pour descendre la rivière Vjosa en kayak gonflable, de la source à la mer. « C’est une des dernières rivières qui coule librement de la source à la mer, sans barrage, sans écluse, sans rien. Patagonia veut la protéger », explique le sportif engagé, « sans être un militant agressif ». Il revient alors avec des images et raconte des histoires pour sensibiliser les gens à la préservation de la nature. « Sans être un Nicolas Hulot ou un Yann Arthus Bertrand, je dirais que quand on voyage beaucoup, on se rend compte qu’il y a énormément de choses magnifiques qui sont doucement en train de disparaître ».

Prochaine étape

Le sportif de 32 ans est loin de replier définitivement son parapente. Thomas De Dorlodot est d’ailleurs en train de vivre une nouvelle aventure : un tour du monde en voilier. Majorque et la Méditerranée, Andalousie, puis les îles Canaries pour y passer l’hiver pour ensuite monter vers les pays scandinaves avant de traverser l’Atlantique. L’aventurier parapentiste prendra le temps de se poser sur terre pour pratiquer son sport favori et de revenir de temps en temps en Belgique. Mais pour effectuer ce nouveau projet, Thomas De Dorlodot ne sera pas seul, il sera accompagné de sa femme Sofia, passionnée de voile et de plongée sous-marine. Les deux aventuriers se complètent bien, l’une contrôlant la mer, l’autre dominant le ciel.

 

Tribus spécial Lotto Young Adventurers, ce vendredi 20 octobre à 21h50 sur Club RTL.

CIM Internet