Paris Match Belgique

Faire du yoga nu : Que se cache-t-il derrière cette nouvelle tendance Instagram ?

© Instagram @nude_yogagirl

Sport

Faire du yoga, c’est bien. Mais faire du yoga nu, c’est encore mieux sur les plans physique, psychique et spirituel. C’est en tout cas ce que prônent de nombreux adeptes sur Instagram prenant la pose dans leur plus simple appareil.

 

Le yoga peut se pratiquer de multiples façons : en rigolant, avec une chèvre, en buvant des bières… ou même tout nu. C’est Nude Yoga Girl qui compte plus de 695 000 abonnés qui a initié cette nouvelle tendance sur Instagram. La mannequin et photographe américaine de 27 ans publie de nombreuses photos de postures de yoga, le tout dans son plus simple appareil. Accompagnées du hashtag #NYGirl, elle a inspiré plusieurs adeptes du yoga qui ont décidé de faire les mêmes photos.

Lire aussi > Le yoga pour les nuls : cinq variantes insolites pour pratiquer sans se crisper

« Vous êtes belles exactement comme vous êtes » peut-on lire dans la description du profil de Nude Yoga Girl. Car faire du « naked yoga » ce n’est pas juste pour faire de jolies photos à poil et récolter plein de like, c’est avant tout une pratique pour inciter les personnes à s’accepter tel qu’elles sont et exposer leur corps de manière non sexuelle : « Grâce à ce compte, je veux inviter les gens à prendre conscience que leur corps est beau et qu’il est capable de faire des choses incroyables. Le yoga m’a aidée à accepter le mien tel qu’il est » expliquait alors l’instagrammeuse en 2015 au magazine The Cut.

Plus qu’une pratique, une thérapie

Aussi appelé naga yoga, le yoga nu est en fait loin d’être nouveau et remonterait aux années 1960. Il serait né en Californie au sein d’une communauté hippie, avant d’être démocratisé par Aaron Star, qui a créé un centre de pratique à New York en 2001. « Ce n’est pas une expérience sexuelle, ni un cours de yoga pour les voyeurs. Le yoga nu est une philosophie de vie, à l’image du naturisme »  explique le site yoga.ooreka.fr. Pratiquer du yoga en tenue d’Ève serait libérateur sur les plans physique, psychique et spirituel et permettrait non seulement de s’accepter et d’avoir plus confiance en soi, mais aussi de se sentir plus libre, de faire tomber les barrières et de dépasser les différences.

Lire aussi > Destination Rishikesh : le yoga, la clé du bien-être

Autant de bienfaits pour le corps et l’esprit. «  Je travaille dans une industrie uniquement basée sur l’apparence depuis l’âge de 15 ans. Le yoga m’a appris que la chose la plus importante est comment je me sens, et non à quoi je ressemble de l’extérieur. Durant les cours de yoga, tout le monde se concentre uniquement sur la pratique; les gens ne se comparent aux autres et ne se soucient pas de l’apparence de chacun » explique Nude Yoga Girl, qui souhaite rester anonyme.

Sur la chaîne YouTube PureNudeYoga, on voit plusieurs vidéos de femmes nues dispensant des cours de yoga. L’une d’elle, Katarina Keen alias « déesse blonde » « Faire du yoga nu permet de se libre et ouvert, sans aucune retenue dans les mouvements et la méditation. Et cela me permet de de vivre dans une environnement naturel sans barrières ni restrictions. Dans sa forme la plus pure, le yoga nu peut unir le corps et l’esprit dans une forme d’extase ».

Du « body positivism », vraiment ?

Si tous ceux qui font du yoga nu prônent un « body positivism », on remarque cependant en parcourant les quelques 800 photos accompagnées du hashtag #nygyoga que ce sont le plus souvent des femmes jeunes et minces aux corps parfaits qui prennent la pose et ne représentent finalement pas la diversité des corps, surtout sur un réseau social comme Instagram où le culte du beau et da perfection règne en maître. Et comme le souligne à juste titre une journaliste de Konbini pratiquant le yoga, derrière cette image de « body positivism » peut se cacher une certaine forme d’hypocrisie, on cache de belles photos derrière ce terme pour les justifier, et d’ajouter que ce sont ce genre de photos qui ont inspiré le nouveau trend « naked yoga » sur des sites porno rendant « le yoga (et a fortiori le yoga nu) esthétique, performant, sexy, désirable, sexualisé selon des critères normés ».

I’ve hung onto this photo for awhile now. Waiting for when it felt right to share it, to share so much of myself. It also took a long time to be OK with it. I am still healing from past insecurities, the voice in the back of my mind telling me all the reasons why I should be ashamed of my body. _ But part of process of healing is to step out there. Not listen to the voice in the back of your mind, but to listen to your heart. Stretch marks, cellulite, rolls, little extra fat in places, none of that matters. Because we are beautiful. We are strong. _ I’m sure I’ll get some flack for this, how this is not Yoga or how it is all for vanity. As I always say, you cannot define yoga, and for me and moving through my insecurities, this is yoga because it has allowed me to do so. If you assume it is for vanity, don’t worry as I won’t take what you say personally since you do not know me. _ Pose inspired by one of my biggest inspirations @rivkayoga _ #camelpose #bodypositivity #loveandalliscoming #nygyoga

A post shared by Vanessa | Love Your Body (@gypsyyogalove) on

. « I just feel pain. A lot of pain. I thought I could imagine how much this would hurt, but I was wrong. » -Haruki Murakami . . #StripDownAsanas3 day 7 was any seated pose. . . Sorry I got so behind guys. To keep it real, I had a bit of a mental break and needed… a mental break. October 15th is babyloss remembrance day. Every year I think I’ll be fine. It’s been years. It’s just a day. A random day on the calendar some random person picked. And yet… Every year I end up feeling it more than I thought I would. More than I would like. And it hurts. I hurt. But it reminds me what miracles my 3 ducks are and how grateful I am for them. This pose is for all my babies, here, and in heaven. . . . Day 1 • Any Heart Opener 💖 Day 2 • Any Inversion 💖 Day 3 • Any Hip opener 💖 Day 4 • Any Fold 💖 Day 5 • Any Standing Pose 💖 Day 6 • Any Pose with a Prop 💖 Day 7 • Any Seated Pose 💖 Day 8 • Any Core Pose Day 9 • Any Bind Day 10• Yogis Choice . . Hosts: @dwinnerxfit @sultryabyss @rhyannazwatson @yogibabecakes @yogachia_ @bohemian_treasure . . Sponsors: @nicow56 @yeskis4king @soter_bentes @Jakeanthonyart @anneamanda @missninjacookie @daniele_siele @maux_portraits @marcanderson1 . . . . . . . #yoga #namaste #yogaeverydamnday #yogaforlife #breathe #stretch #balance #yogi #beeryogi #stronger #tattooedyogi #fitchick #progressnotperfection #ibendsoidontbreak #practiceandalliscoming #thickthighlife #fitfam #nudeyoga #babyloss #bopo #healingthroughyoga #kingpigeon #nygyoga @nude_yogagirl

A post shared by Kory (@pgkcb13) on

À New York, on peut pratiquer du yoga tout nu au studio Bold & Naked. Les cours durent 1H30 et coûtent environ 18 euros. Certaines villes en France en proposent également.

CIM Internet