Paris Match Belgique

Common Goal, l’équipe de footballeurs qui soutient des projets humanitaires

juan mata

Juan Mata, le joueur de Manchester United à l'origine de Common Goal | © AFP PHOTO / Paul ELLIS

Sport

 Shinji Kagawa, le milieu de terrain du Borussia Dortmund est le dix-huitième joueur à rejoindre Common Goal, une oeuvre caritative créée début août par Juan Mata (Manchester United). L’organisation veut “faire la différence via des projets basés sur le football”.

Les salaires des joueurs de football sont l’objet de nombreux débats depuis le mercato. La dernière polémique en date concerne Neymar, le Brésilien anciennement membre du FC Barcelone, récemment transféré au Paris-Saint-Germain et rémunéré 36,8 millions d’euros par an. Une somme astronomique, mais pas encore la plus élevée. Lionel Messi devrait par exemple toucher 40 millions pour ses prestations au FC Barcelone.

Lire aussi > George Weah : La star du football en passe de devenir le prochain président du Libéria

Changer le monde, même un petit peu

Au début du mois d’août, un joueur décide d’utiliser une partie de ces sommes mirobolantes pour “changer le monde, même juste un peu”. Suite à une visite à Bombay où il fut “choqué par la pauvreté” de ses habitants, Juan Mata, milieu de terrain à Manchester United, publie une tribune intitulée “Common Goal”. Elle annonce la création d’une ONG reversant 1% des salaires des joueurs membres dans des projets humanitaires liés au football. Par ce geste, l’association vise à valoriser “l’autre football” qui a lieu sur les terrains rudimentaires du monde entier, loin des foules des stades et des transferts à plusieurs centaines de millions d’euros. Comme décrit dans la vidéo explicative de l’association, “Les petits engagements engendrent de grands changements et nous voulons nous assurer qu’à chaque fois que nous célébrons un but, ils puissent le faire aussi.”

 

“It takes a team to win the game”

Mais Juan Mata “ne veut pas être le seul” à aider les plus démunis. C’est pourquoi il appelle, dans sa tribune, l’ensemble des footballeurs professionnels à se joindre à lui. Le but initial est de former un groupe de onze joueurs, nombre nécessaire à la composition d’une équipe de football complète. Bientôt deux mois après le lancement du projet, l’objectif est plus qu’atteint étant donné que 18 joueurs l’ont rejoint.

Lire aussi > Les footballeuses danoises en grève pour protester contre l’inégalité salariale

“Jouer son rôle” avec Common Goal

Dont, depuis jeudi,  Shinji Kagawa, le milieu de terrain du Borussia Dortmund qui gagne plus de 5,5 millions d’euros par an. Dans une vidéo postée sur Twitter, celui-ci explique vouloir, par son geste, “jouer son rôle en soutenant les autres à travers le football.” Dans la capsule, il appelle à son tour ses pairs à faire don d’un pourcent de leur salaire.

Hélas, malgré le nombre encourageant de joueurs ayant rejoint “Common Goal”, aucun très grand nom du ballon rond n’a, pour l’instant, manifesté son intention de l’intégrer. Si Neymar devenait membre du groupe, les projets soutenant jeunes footballeurs se verraient crédités de près de 400 000 euros par an. Une somme non négligeable pour les joueurs défavorisés du monde entier. Car après tout, bien que le geste de Shinji Kagawa soit à saluer, “il faut une équipe pour remporter la partie”.

 

 

 

 

Mots-clés:
Common Goal Juan Mata
CIM Internet