Paris Match Belgique

Le Nigeria envoie sa première équipe de bobsleigh aux JO d’hiver

bobsleigh nigeria

Le circuit de bobsleigh aux prochains JO d'hiver. | © AFP PHOTO / Ed JONES

Sport

Rasta Rockett version Nigeria ? L’équipe féminine nigériane de bobsleigh s’est qualifiée pour les prochains Jeux Olympiques d’hiver à Pyeongchang, en Corée du Sud. Une première pour le pays mais aussi pour l’Afrique.

Un exploit historique avant la vraie compétition. Seun Adigun, Ngozi Onwumere et Akuoma Omeoga seront les premières athlètes à représenter le Nigeria aux Jeux Olympiques d’hiver, qui se tiendront en Corée du Sud, à Pyeongchang en 2018. Leur discipline : le bobsleigh. Elles seront mêmes les premières à représenter l’Afrique dans cette discipline. Ce vendredi, la fédération nigériane de bobsleigh et de skeleton a publié une vidéo de leur dernière descente qualificative à Calgary, et de la joie des trois sportives. « Nous sommes littéralement en extase. C’est le moins que l’on puisse dire. Nous sommes tellement fiers de notre équipe féminine de bobsleigh, qui s’est qualifiée pour les Jeux Olympiques d’hiver », s’est réjoui de son côté la fédération nigériane.

Lire aussi > L’équipe de France prête à abandonner les JO face à la tension en Corée du Nord

Les futures représentantes du Nigeria sont trois grandes athlètes. Anciennes sprinteuses médaillées, ces femmes ambitieuses et habitant aux États-Unis ont fait entrer leur pays d’origine dans le club très fermé des pays africains ayant participé aux JO d’hiver, composé de huit autres pays : l’Afrique du Sud, l’Éthiopie, Madagascar, le Sénégal, le Togo, le Ghana, le Kenya et le Zimbabwe. Avant sa qualification, Seun Adigun décrivait sa participation aux JO comme un devoir vis-à-vis de son pays. « Le succès de cette équipe de bobsleigh touchera des millions de personnes tout autour du monde et représentera une avancée monumentale en termes de statut social, athlétique et économique, expliquait-elle l’année dernière. Ensemble, nous pouvons montrer que rien n’est impossible, à condition d’y croire, d’être soutenues et de persévérer ».

CIM Internet