Paris Match Belgique

En l’espace de deux jours, la planète surf a perdu deux de ses idoles

Oscar Moncada (gauche) et Jean Da Silva (droite). | © DR

Sport

Les surfeurs sud-américains Jean Da Silva et Oscar Moncada, respectivement Brésilien et Mexicain, ont perdu la vie ce week-end. Ils étaient des stars nationales ou internationales du surf.

 

La planète surf est en deuil. Le corps du Brésilien Jean Da Silva a été retrouvé sans vie dans la nuit de vendredi à samedi à son domicile de Joinville, une ville de 500 000 âmes située au sud du Brésil. Les médias brésiliens ont fait état d’un suicide. L’athlète, au palmarès bien fourni, n’était âgé que de 32 ans. D’après le magazine Surf Sessions, sa carrière avait démarré en 2004 quand il a remporté la Pro Junior de Lacanau. Depuis, il était un adversaire de choix dans la World Surf League (WSL). En 2010, il était même devenu champion du Brésil. La nouvelle a été perçue comme un électrochoc dans la communauté surf. Sur Instagram, de nombreux surfeurs lui ont rendu hommage.

Lire aussi > Hawaii, paradis des surfeurs et des chrétiens fondamentalistes

 

« Jean Da Silva, repose en paix mon ami ! Aujourd’hui, le monde du surf pleure ta perte ! », a écrit Filipe Toledo. « Jean, je ne sais pas quoi dire dans ce moment de souffrance, tu étais l’un des gars qui a marqué le plus mon évolution en phase amateur », a écrit quant à lui Adriano De Souza. Le Français Jérémy Florès a renchéri : « Tellement triste ! Le gars le plus cool toujours avec le sourire sur son visage. Merci pour tous les bons moments passés à travers le monde mon frère ».

Pour honorer sa mémoire, une cérémonie a eu lieu à Hawaï où plusieurs surfeurs ont formé une ronde au milieu des vagues.

Un autre décès survenu samedi

L’Amérique du Sud a perdu une autre icône du surf ce week-end. Samedi, le Mexicain Oscar Moncada a lui aussi perdu la vie. Selon Surfline, le surfeur de 34 ans, originaire de Puerto Escondido, aurait succombé à ses blessures, causées lors d’un accident de voiture. Chez lui, il était le boss de la plage Zicatela et l’un des meilleurs surfeurs au monde pour dompter les grosses vagues. En 2016 et 2017, il avait montré son talent au Puerto Escondido Challenge, organisé dans le cadre du Big Wave World Tour de la WSL. Ses amis, son sponsor Volcom et ses proches ont déposé des messages posthumes pour lui rendre hommage.

Lire aussi > Biarritz, berceau du surf en Europe

 

RIP my brother ❤️ Thoughts and prayers to all his family and friends in Mexico and around the world.

Une publication partagée par Jamie Mitchell (@jamie_mitcho) le

CIM Internet