Paris Match Belgique

Fifty Summer Session : des places pour Saskia et Bakari dans le Parc Royal le 30 juillet

Tentez votre chance et gagnez des billets pour une soirée exceptionnelle ! | © Fifty Fifty

Concours

Fifty session revient cet été pour 7 sessions inédites, dans le cadre de la programmation Hello Summer. Durant 7 jeudis soirs, Fifty Session invite un festival belge à présenter deux artistes belges. Le résultat : les Fifty Summer Sessions, des rendez-vous hebdomadaires dans le Vauxhall du Parc Royal !

 

Ce jeudi 30 juillet, la Fifty Summer Session curated by Les Ardentes invite à nouveau deux nouvelles révélations belges. Avec Saskia et Bakari au programme, cette session garantit de quoi pour tout le monde : de la pop de qualité au rap solide. Le DJ préféré de Bruxelles, Junior Goodfellaz, complète le tableau.Tentez votre chance et gagnez 3×2 billets. En raison des mesures de sécurité, les places sont très limitées, seules les personnes munies d’un billet sont assurées d’avoir une place !

Saskia : Un timbre rare, une voix élastique, gorgée d’âme…

 

Fifty Fifty

Saskia ne chante pas pour chanter – parce que c’est joli ou parce que c’est un métier. Saskia chante parce que c’est vital pour elle, comme si son ADN était constitué de croches et de notes. Sous son flow, La mer. Avec ce single inaugural, généreusement, elle nous ouvre les portes de son univers, que l’on pourrait situer quelque part entre la pop, le R&B, la musique électronique, et la chanson française. Mais l’élégante simplicité de ce piano-voix enchanteur cache une gravité singulière. Saskia y évoque en douceur la crise migratoire et sa propre recherche d’identité, elle qui aurait pu vivre de l’autre côté de la Méditerranée si sa mère biologique, de nationalité algérienne, ne l’avait confiée à l’adoption. Pour Saskia, la musique, c’est toute sa vie. Outre une voix unique en son genre, Saskia, qui cultive, une délicate humilité et un naturel jovial, met du sens et de l’engagement dans tous ses textes. Et quand les sujets sont lourds, elle utilise une certaine légèreté de ton ou musicale pour les faire passer. 

Bakari : le besoin de retrouver la fougue

Fifty Fifty

En 2016, le rappeur de Liège Bakari décide de former le duo Nü Pi avec Obeeone. Après plusieurs morceaux en ligne ainsi que plusieurs scènes, Bakari ressent le besoin de retourner seul en studio et de retrouver la fougue qui le caractérisait et qui faisait qu’il était tant apprécié. Tapi dans l’ombre et n’ayant d’autre compagnon que son inspiration et sa musicalité, il s’est isolé pour préparer son come-back à l’abris des regards. Come-back qui eut lieu en septembre 2018 avec, pour l’occasion, la sortie de son premier EP KALÉIDOSCOPE qui a cumulé 128K streams. Mélodie sorti fin 2019 (+590K streams) est un titre qui a laissé apercevoir le talent de Bakari qui allie le rap, la mélodie et le chant. Le clip du titre « Ailleurs » en feat. avec ISHA a lui généré plus de 300K vues. Gardez un œil sur cette nouvelle révélation du rap et découvrez « Nda Bloka », le troisième titre de l’album prévu pour octobre 2020.

  • De quelle origine est Saskia ?
  • Comment s’appelait le duo formé par Bakari et Obeeone ?
  • Combien aurons-nous de participants à ce concours le lundi 27 juillet à 23h59?

CIM Internet