Paris Match Belgique

Magritte du cinéma : Une édition qui se répète

Emilie Dequenne est à nouveau pressentie pour le prix de "Meilleure actrice". | © BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ

Cinéma

Les Magritte du cinéma belge ont dévoilé leur liste de nominés. Parmi les noms des grandes catégories, peu de surprises.

Au cœur de la saison des remises de prix qui célèbrent à grands renforts de tapis rouges et de robes longues les chefs-d'œuvres du petit et grand écran, les Magritte du cinéma belge poseront leurs statuettes à Bruxelles le 3 février prochain. En attendant les discours, blagues et petits moments de gêne qui ne manqueront pas de marquer cette 8ème édition télévisée, la liste des prétendants aux prix a été révélée ce matin. L'occasion de parcourir des noms qu'on reconnait, inévitablement. Et pour cause : nombreux sont ceux et celles qui ont déjà été nominés au cours d'une précédente cérémonie, voire qui ont emporté l'un ou l'autre Magritte chez eux.

©BELGA PHOTO THIERRY ROGE - Le réalisateur de Noces, Stephan Streker en 2013, aux Magritte.

À commencer par Stephan Streker, grand favori, qui se voit nommé pas moins de huit fois cette année avec Noces, après l'avoir déjà été trois fois par le passé. Si Lucas Belvaux avait fait aussi fort en 2015 - huit catégories pour Pas son genre - et en 2013 - sept "seulement" avec Témoins -, il est cette année pressenti pour la Meilleure réalisation, et le Meilleur scénario pour sa troisième participation aux Magritte. Après avoir été récompensé pour La Fée, le duo Abel & Gordon reviendra quêter un prix pour le burlesque Paris Pieds Nus. Nabil Ben Yadir est quand à lui cité pour la troisième fois pour Angle mort, après Les Barons et La Marche. Le nouveau venu est donc Phlippe Van Leeuw, qui impose son InSyriated dans plusieurs catégories.

Lire aussi > « Noces » de Stefan Streker : Tragédie grecque façon belgo-pakistanaise

Trios de choc

Côté comédiens, Matthias Schoenaerts (Le Fidèle) revient pour la troisième fois, tout comme Jérémie Renier (L'Amant Double), tandis que François Damiens (Ôtez-moi d'un doute) pourrait bien l'emporter cette année, après six nominations précédentes - et malheureuses. Trois films qui ont également trouvé grâce aux yeux des spectateurs étrangers, à l'international.

©BELGA PHOTO LAURIE DIEFFEMBACQ - Matthias Schoenaerts à l'époque de Matthias Schoenaerts.

Chez les actrices, revoilà forcément Emilie Dequenne pour Chez Nous, elle qui a déjà remporté deux statuettes de "Meilleure". De retour pour la troisième fois également, Cécile de France (Ôtez-moi un doute) concourra face à Lucie Debay (King of the Belgians), déjà lauréate d'un statut d'espoir en 2016. Pour Fiona Gordon, ce sera le baptême du feu : elle représentera Paris Pieds Nus dans la catégorie "Meilleure actrice".

Lire aussi > Les frères Dardenne, Jaco Van Dormael et Nabil Ben Yadir : Le cinéma belge est-il le mal-aimé des salles ?

Il n'y a peut-être vraiment que du côté de l'image que le paysage belge francophone se renouvelle, puisque trois chefs opérateurs jamais nominés auparavant représenteront leurs films, ou encore dans le milieu du documentaire, où  la jeune Pauline Beugnies est mise sous les projecteurs pour son documentaire Rester vivants. De quoi conclure que, décidémment, la Belgique est bel et bien un tout petit pays - avec quelques grands talents, fort heureusement.

CIM Internet