Paris Match Belgique

Les 5 inattendus des Oscars 2018

La chanteuse Mary J; Blidge fait partie des nommés des Oscars 2018. | © Netflix

Cinéma

Il y a ceux qu’on voyait arriver gros comme des maisons, et d’autres qu’on n’attendait pas. Cette année aux Oscars, cinq films, acteurs ou réalisateurs se sont introduits dans le club très select des « Meilleurs ».

Après le festival de remises de prix du petit et du grand écran, la performance de La Forme de l’eau n’étonne pas vraiment grand monde. Le conte romantico-bizarre de Guillermo del Toro s’est qualifié pour battre l’un des records du cinéma : avec treize nominations, il pourrait entrer au panthéon des awards où figurent déjà Ben Hur, Titanic et Le Seigneur des Anneaux, avec onze prix chacun. Mais les deux statuettes des derniers Golden Globes avaient déjà annoncé la couleur, et il faut avouer qu’il était tentant de scroller distraitement à travers la liste de ses promesses.

Il en est d’autres, en revanche, qu’on n’attendait pas : des pellicules ou des acteurs qui font office d’ovnis ou de surprise dans une liste qui s’éloigne peu des sentiers déjà battus par les autres célébrations du cinéma. De Jordan Peele à Logan, retour sur les inattendus de la 90ème édition des Oscars.

1. Timothée Chalamet dans Call me by your name

Il y a des histoires puissantes qu’on ne parvient à incarner que dans la force de l’âge et d’autres, dans sa fleur : c’est le cas du rôle tenu par Timothée Chalamet dans Call me by your name, romance homosexuelle menée par Luca Guadagnino. À 22 ans, l’acteur retenu comme « Meilleur acteur dans un rôle principal » est le plus jeune nommé en 75 ans – le dernier en date était Mickey Rooney en 1949. Le film est quant à lui une co-production franco-brasilo-américano-italienne qui aurait pu passer inaperçue si elle n’était pas une sublime adaptation du roman d’André Aciman.

2. Jordan Peele et Greta Gerwig

Le premier nous a plus habitué à nous faire rire que peur et la seconde s’est d’abord illustrée à l’écran avant d’oser s’aventurer derrière la caméra. Tous deux font une entrée remarquée dans la liste des meilleurs réalisateurs pressentis, en compétition face à Christopher Nolan, Paul Thomas Anderson et Guillermo del Toro. Après avoir longtemps joué dans la série humoristique Key & Peele, Jordan Peele a sorti en 2017 un incroyable film noir, effrayant et grinçant sur le racisme aux États-Unis avec Get Out. Greta Gerwig, quant à elle, et après avoir été nommée pour le Golden Globe de la meilleure actrice dans une comédie en 2013, s’est essayée avec Lady Bird à une comédie dramatique sur les relations mère-fille qui pourrait devenir aussi culte que Little Miss Sunshine. La réalisatrice est seulement la cinquième femme de l’Histoire à apparaitre dans cette catégorie.

3. Phantom Thread

Cité dans quatre catégories, Phantom Thread n’avait fait qu’une apparition furtive aux Golden Globes – une nomination comme meilleur acteur pour Daniel Day-Lewis -, pourtant boule de divination de la cérémonie qui aura lieu le 3 mars prochain. Pas encore sorti en Belgique – il sera dans les salles dès le 14 février -, il raconte l’histoire du couturier Reynolds Woodcock et de sa muse Alma à travers la caméra de Paul Thomas Anderson, connu pour ses œuvres sombres. Le long-métrage, notamment nommé dans la catégorie « Meilleur film » est, autant qu’un inattendu, un dernier hommage : celui à son acteur principal, qui a annoncé quitter le monde du cinéma.

4. Mary J. Blidge

Qui s’attendait, très franchement, à voir un jour la rappeuse figurer dans les nominations d’acteurs et actrices des Oscars ? Et pourtant, Mary J. Blidge apparait avec talent dans Mudbound, grâce auquel elle décroche une nomination dans la catégorie « Meilleur second rôle féminin ». Elle est par ailleurs la première personne de tous les temps à être à la fois nommée comme actrice et comme interprète d’une « Meilleure chanson » la même année.

5. Logan

Call me by your name, The disaster artist, Mudbound et Le grand jeu sont quatre pellicules adaptées de romans à – plus ou moins – succès. Logan, en revanche, est une adaptation… d’un comic Marvel. Genre littéraire à part entière, il est pourtant rare que les comics soient consacrés au cinéma, encore moins dans la catégorie de « Meilleur scénario adapté ». L’histoire est en partie inspirée des Old Man Logan parus entre 2008 et 2009, tandis que le film marque la dernière participation de Hugh Jackman à la série autour de son personnage Wolverine.

Mots-clés:
oscars 2018 inattendus
CIM Internet