Paris Match Belgique

Le studio Weinstein va se déclarer en faillite

Harvey Weinstein en 2009. | © BELGA/EPA/PETER FOLEY

Cinéma et Docu

La société de productions de films The Weinstein Company va demander au tribunal à être protégé de ses créanciers, après l’échec de négociations pour son rachat, ont indiqué ce lundi les médias américains. 

 

La société a subi le retrait de nombreux clients depuis l’éclatement du scandale « Harvey Weinstein », le co-fondateur accusé par plus de 100 femmes d’abus sexuels. The Weinstein Company était en pourparlers depuis plusieurs semaines avec les investisseurs Ron Burkle et Maria Contreras-Sweet en vue d’un rachat. Une négociation qui a échoué à cause des racheteurs potentiels, selon le studio de production.

Lire aussi > Harvey Weinstein s’excuse auprès de Meryl Streep et Jennifer Lawrence

TWC les accuse de ne pas avoir respecté des accords passés et d’avoir rendu des formulaires incomplets, de sorte que le studio n’a pas pu obtenir de nouveaux crédits. « Nous regrettons profondément que vos actes nous mènent à une telle situation pour nos employés, nos créanciers et toutes les autres personnes touchées, nous allons désormais suivre la seule option du conseil pour maximiser la valeur de la compagnie : une mise en faillite », indique TWC dans une lettre ouverte.

L’année dernière, Harvey Weinstein avait été accusé de viol et d’agressions sexuelles par une série d’actrices. Il avait été renvoyé de sa société par son frère Bob et le reste du conseil de direction en octobre. La Weinstein Company a distribué, entre autres, les films Happiness Therapy, Le Majordome ou encore le film oscarisé Le Discours d’un roi.

 

(Avec Belga)

CIM Internet