Paris Match Belgique

Pour la fille de Franquin, le film Gaston Lagaffe est un « désastre »

gaston lagaffe

Le réalisateur du film a réagi aux critiques. | © UGC Images

Cinéma et Docu

« J’assiste impuissante au désastre ». Isabelle Franquin, la fille du créateur et dessinateur de Gaston Lagaffe, n’a pas apprécié l’adaptation ciné de l’œuvre de son père. Et elle le fait savoir.

Isabelle Franquin ne mâche pas ses mots. La fille d’André, auteur belge de BD qui a notamment produit les séries Spirou et Fantasio, Gaston, le Marsupilami et d’autres, règle ses comptes avec la production du nouveau film Gaston Lagaffe, qu’elle qualifie de « désastre ». Interrogée par nos confrères de L’Avenir, elle explique n’avoir qu’un droit moral sur l’œuvre de son père, ce qui ne lui permet pas de s’opposer à l’adaptation cinématographique sortie ce mercredi dans les salles. Elle a toutefois pu jeter un oeil au scénario. « Sa première version était inqualifiable, pleine d’aberrations : Gaston y abandonnait son chat et sa mouette. Ou chauffait la start-up où il travaille en introduisant un tuyau d’arrosage dans le derrière d’une vache », raconte-t-elle. « Là, j’ai dit ‘niet’ ». Avant de poursuivre : « Je n’avais donc pas le pouvoir d’empêcher ce film, même si les acteurs sont mal dirigés, le scénario débile et le rythme des gags catastrophique ».

Ça fait mal, très mal même, car j’assiste impuissante au désastre, en espérant de tout cœur que le public saura distinguer le bon grain de l’ivraie, si je puis dire.

La réaction du réalisateur

Elle a ensuite critiqué ouvertement le réalisateur du film Pierre-François Martin-Laval : « on peut se demander si ce type a jamais lu un seul album de Gaston ». Pef a répondu aux critiques, trouvant les réactions « normales » car « c’est une BD culte ». « Moi-même, si on m’avait dit : ‘Tel réalisateur va adapter Gaston’, je crois que j’aurais eu des préjugés. Pas la violence de certains, qui n’ont d’ailleurs pas vu le film ».

Mots-clés:
BD Gaston Lagaffe
CIM Internet