Paris Match Belgique

Ce que pense Emily Blunt d’une suite au « Diable s’habille en Prada »

Emily Blunt

Emily Blunt | © Belga / AFP PHOTO / ANGELA WEISS

Cinéma

Et s’il y avait une suite au film culte Le Diable s’habille en Prada  ? Selon Emily Blunt, ce ne serait pas une bonne idée.

Le livre Le diable s’habille en Prada de Lauren Weisberger a été un best-seller. Le film avec Meryl Streep et Anne Hathaway a eu un succès retentissant, et a valu à l’interprète de Miranda Priestley une (énième) nomination pour l’Oscar de la meilleure actrice. L’histoire pourrait même être adaptée en comédie musicale (et par Elton John, s’il vous plait). Les aventures d’Andrea Sachs et son horrible boss, personnage inspiré d’Anna Wintour, sont devenues cultes. Et si il y avait donc une suite au film ? Selon Emily Blunt, qui joue une assistante dans le long-métrage sorti en 2006, ce ne serait pas une bonne idée.

« L’adorable Annie Hathaway » 

«J’espère presque que cela n’arrivera pas, parce que parfois quand il y a une suite cela dilue la particularité de l’original», explique l’actrice dans une interview accordée au magazine américain People. Emily Blunt précise tout de même que si un Diable s’habille en Prada 2 était en préparation, elle n’hésiterait pas à rejoindre le casting : «Si tout le monde le fait, je serais prête à le faire aussi». D’autant plus que l’actrice a vécu une belle expérience sur le tournage. Elle raconte : «Nous étions tout le temps en train de rire».

Lire aussi > Meryl Streep, la nouvelle princesse Leia ?

«J’ai adoré travaillé avec l’adorable Annie Hathaway», explique Emily Blunt qui est depuis devenue amie avec l’actrice. Et d’ajouter : «Et c’est la première fois que je travaillais avec Meryl [Streep], ainsi qu’avec Stanley Tucci, qui est devenu mon beau-frère». L’acteur aperçu dans Le Terminal, Hunger Games ou encore Spotlight a épousé la sœur de l’actrice, Felicity Blunt, en 2012. Emily Blunt s’est elle mariée avec John Krasinski en 2010. Elle est actuellement à l’affiche du film réalisé par son mari, Sans un bruit.

CIM Internet