Paris Match Belgique

3 films de Miloš Forman qui ne sont pas « Vol au-dessus d’un nid de coucou »

Les médias ont annoncé la mort de Miloš Forman ce samedi 14 avril. | © AFP PHOTO / Martin BUREAU

Cinéma

La mort de Miloš Forman à 86 ans fait tomber le générique d’une carrière éclectique et couronnée de succès plus ou moins publics.

 

Miloš Forman n’est plus. Mais heureusement, comme nombre d’artistes, l’œuvre du réalisateur américain d’origine tchécoslovaque survivra à sa mort, à 86 ans. Alors il y a Vol au-dessus d’un nid de coucou, bien sûr : un film dissident sur le petit monde d’un hôpital psychiatrique américain, où Jack Nicholson fera sa petite révolution. Mais il y en a d’autres, de ses premiers essais tchécoslovaques à la comédie musicale, en passant par le film le plus fascinant sur Mozart à ce jour. Sélection.

Amadeus

Comme souvent, Miloš Forman a à travers Amadeus rendu hommage à une histoire déjà existante : une pièce de théâtre du dramaturge britannique Peter Shaffer –Vol au-dessus d’un nid de coucou étant l’adaptation d’un livre. Et avec quel talent et brio ! Il y donne vie à une rivalité drôlatique et fascinante entre Antonio Salieri et un Mozart de génie à la Cour de Vienne. La critique ne s’est pas trompée et a offert à Miloš Forman 40 prix pour Amadeus, dont pas moins de huit Oscars.

Lire aussi > Le Don Quichotte maudit de Terry Gilliam a enfin sa bande-annonce

Larry Flynt

Woody Harrelson a une sacrée gueule de cinéma, qui a marquée la première saison de True Detective, aux côtés de Matthew McConaughey. Mais sa vraie révélation a eu lieu des années plus tôt, en 1996, quand Miloš Forman le capture à travers la caméra de The People VS. Larry Flynt et en fait un personnage aussi détestable qu’attachant. Il y incarne Larry Flynt, l’insurgé fondateur de la revue américaine Hustler, prêt à tout plutôt que de se laisser faire. On y voit également rien de moins que Courtney Love et Edward Norton, dans un mélange des acteurs et des genres savoureux.

Lire aussi > Il était une fois… Jean-Paul Belmondo

Hair

Miloš Forman aime les personnalités fortes et les costumes, on l’a compris. Mais Hair, bien que réunissant ces caractéristiques, est l’une de ces œuvres à part : encore joué chaque année à Broadway, la comédie musicale a connu une adaptation cinématographique de choix en 1979, toute en excentricités capillaire et effets de voix. Let the sun shine in !

CIM Internet