Paris Match Belgique

7 ans après le scandale sur Hitler, Lars von Trier revient à Cannes

Lars von Trier au Festival de Cannes, le 18 mai 2011. | © EPA/IAN LANGSDON

Cinéma

Le réalisateur danois Lars von Trier était banni de la Croisette depuis 2011, après avoir exprimé sa "sympathie" pour Hitler. Cette année, il revient au Festival de Cannes pour présenter son nouveau film The House that Jack Built.

 

C'était en 2011, sur le célèbre tapis rouge de la Croisette. Le réalisateur danois Lars von Trier jetait un froid lors d'une conférence de presse qui suivait la projection de son film Melancholia. Pas tant pour les multiples provocations dont il s'est amusé durant toute la conférence. Mais plutôt pour ses propos embarrassants sur le Führer de l'Allemagne nazie.

Sympathie nazie

"Je dis que je comprends l'homme. Ce n'est pas vraiment un brave type, mais (...) je compatis un peu avec lui", déclarait Lars von Trier juste avant le malaise général"Je comprends Hitler. Je pense qu'il a fait de mauvaises choses, absolument, mais je peux l'imaginer assis dans son bunker à la fin", a-t-il poursuivi devant une assistance qui ne savait plus s'il fallait en rire ou en pleurer. Malgré ses excuses, le réalisateur a aussitôt été déclaré persona non grata sur la Croisette, une sanction sans précédent.

Lire aussi > Cannes a son jury et les femmes y répondent plus que présentes

Banni pendant sept ans de la liste des invités du Festival de Cannes, Lars von Trier - Palme d'or 2000 pour son film Dancer in the Dark en Sélection officielle - s'apprête à faire son grand retour pour la 71e édition. Son nouveau film The House that Jack Built (avec en tête d'affiche Matt Dillon et Uma Thurman) sera projeté hors compétition, a annoncé ce jeudi 19 avril dans un communiqué le Festival qui se terminera le 19 mai par une projection du "Don Quichotte" de l'ancien Monty Python Terry Gilliam.

CIM Internet