Paris Match Belgique

Le studio Weinstein racheté par Lantern Capital

Harvey Weinstein en 2014. | © Leon Tanguy/MAXPPP

Cinéma et Docu

La société d’investissement Lantern Capital s’apprête à prendre les rênes de la Weinstein Company et la facture devrait s’élever à près de 450 millions de dollars.

 

La société d’investissement Lantern Capital a proposé le prix de reprise le plus élevé pour la Weinstein Company, le studio du producteur déchu Harvey Weinstein, et s’est ainsi assurée d’en prendre le contrôle.

Lantern s’était positionné dès l’ouverture de la procédure judiciaire pour reprendre l’essentiel de la Weinstein Company (TWC), moyennant 310 millions en numéraire et 120 millions de dollars de reprise de dettes. Ce mardi 1er mai, plusieurs médias américains ont fait état d’une offre de dernière minute, déposée après la clôture par Inclusion Media, société du producteur de Broadway Harvey Kagan. Elle proposait 315 millions de dollars en numéraire, mais aussi de mettre de côté 30 millions de dollars pour les victimes présumées d’Harvey Weinstein, accusé de viol, harcèlement ou agression sexuelle par plus de 100 femmes. Le projet prévoyait également de leur distribuer des actions du studio créé par Harvey Weinstein et son frère Bob.

Le meilleur offrant

Mais pour la Weinstein Company, le projet n’offrait pas les garanties suffisantes, notamment en matière de financement, pour être considéré comme une offre recevable. Le conseil d’administration a donc décidé de retenir l’offre de Lantern qui « offrait, avec certitude, la valorisation la plus importante », selon un communiqué publié ce mardi. La reprise a été négociée en collaboration avec les services du procureur de l’État de New York, Eric Schneiderman, qui a insisté publiquement à plusieurs reprises pour que des dispositions soient prises pour indemniser les victimes présumées.

Lire aussi > Le studio Weinstein va se déclarer en faillite

Le prix d’acquisition est sensiblement inférieur aux 500 millions de dollars, dettes comprises, proposés par le groupe d’investisseurs emmené par Maria Contreras-Sweet, avec lequel TWC n’est pas parvenu à s’entendre, ce qui a entraîné l’ouverture de la procédure judiciaire.En y ajoutant les frais liés à la procédure judiciaire, la facture devrait se monter à près de 450 millions de dollars pour Lantern Capital.

Selon le document déposé devant le tribunal du Delaware, TWC a déclaré des actifs valorisés entre 500 millions et un milliard de dollars, et un passif situé dans la même fourchette.

Parmi les actifs de la Weinstein Company figure notamment un catalogue de 277 films dont plusieurs films oscarisés tels que Le Discours d’un roi ou The Artist.

 

– Avec Belga

CIM Internet