Paris Match Belgique

Tout ce que vous devez savoir sur… le Festival de Cannes

festival de cannes

Tout ce que vous devez savoir sur… le Festival de Cannes. | © AFP PHOTO / Antonin THUILLIER

Cinéma

La 71e édition se déroulera du 8 au 19 mai. La fête mondiale du cinéma sera marquée par un recentrage sur le cinéma d’auteur… mais conservera sa démesure.

Yes we Cannes ! Cannes ou le festival de la démesure. Le premier marché mondial du cinéma, où les films s’achètent et se financent, attirera quelque 40 000 professionnels dont 4 500 journalistes du monde entier. Ajoutez un nombre identique de badauds et la ville voit sa population doubler durant la quinzaine. Il faudra débourser 39 000 euros pour s’offrir le somptueux penthouse avec vue sur la mer de l’hôtel Barrière Le Majestic. Après avoir foulé les divers tapis rouges du Palais des festivals (changés chaque jour, on déroule presque 2 kilomètres de tissu), le festivalier pourra se détendre dans les trois ou quatre soirées organisées quotidiennement et y boire l’une des 360 000 coupes de champagne servies pendant le Festival. Avec modération. Enfin, presque…

Madame la présidente. A la suite de l’affaire Weinstein, Cannes se devait de marquer le coup. Pour la troisième fois en vingt ans, c’est une femme qui présidera le jury, l’actrice australienne Cate Blanchett. Un jury majoritairement féminin puisqu’elle y retrouvera Léa Seydoux, Kristen Stewart, la réalisatrice militante noire américaine Ava DuVernay et la chanteuse burundaise Khadja Nin. A leurs côtés, les réalisateurs Robert Guédiguian ou Denis Villeneuve.

Lire aussi > Le premier Festival de Cannes post-affaire Weinstein mettra les femmes à l’honneur

cate blanchett
AFP PHOTO / Alberto PIZZOLI

Droit d’auteurs. Thierry Frémaux et ses équipes auront visionné 1 906 films du monde entier. Ils en ont retenu 21 pour la sélection officielle. Jean-Luc Godard et Spike Lee feront office de locomotives dans une compétition qui accueille de nombreux nouveaux venus et est marquée par un fort retour au cinéma d’auteur. Christophe Honoré (Plaire, aimer et courir vite), Stéphane Brizé (En guerre), Yann Gonzalez (Un couteau dans le cœur) et Eva Husson (Les filles du soleil) représenteront la France.

Des stars au compte-gouttes. Si l’on s’en tient aux films sélectionnés, peu de stars sont attendues. Penélope Cruz et Javier Bardem illumineront la soirée d’ouverture, et Vanessa Paradis, Andrew Garfield, Gilles Lellouche ou Guillaume Canet monteront les marches. Dans les sections parallèles, Marion Cotillard, Vincent Cassel ou Isabelle Adjani donneront du grain à moudre aux photographes.

Réalisateurs sous surveillance.  Deux metteurs en scène pourraient ne pas pouvoir se rendre sur la Croisette pour présenter leur film en compétition. L’Iranien Jafar Panahi (dont le film Three Faces pourrait être la surprise de cette sélection) et le Russe Kirill Serebrennikov (pour Leto) sont actuellement en résidence surveillée dans leurs pays respectifs.

Selfies bannis. Thierry Frémaux remet de l’ordre dans la folie cannoise. Les selfies, qui sont devenus un sport régional lors de la montée des marches, seront interdits pour cause de « trivialité » qui nuit au glamour du moment. La presse ne pourra plus découvrir les films en amont, afin d’éviter le mauvais buzz. De quoi compliquer la couverture médiatique d’un Festival à l’agenda déjà fourni.

Lire aussi > À Cannes, le selfie sera désormais puni

Le jour et la nuit. Que serait le Festival sans ses soirées et ses lieux privilégiés où l’on croise les stars ? Albane Cleret animera son club sur la terrasse de l’hôtel Marriott, où célébrités et professionnels sélectionnés viennent se détendre. Antoine Dray demeure le maître d’œuvre des lieux de convivialité depuis ses déjeuners sur la plage du Majestic et au Studio, un nouvel espace au cœur de la ville. Les mélomanes tenteront leur chance à la Villa Schweppes, qui accueillera, entre autres, Clara Luciani, L’Impératrice, Orelsan ou encore Eddy de Pretto.

Paris Match à l’honneur. Cette année, deux expositions mettront en avant le travail de nos photographes depuis près de soixante ans. La première, accrochée dans les rues de Cannes, a pour thème « Cinéma & séries » et évoque les comédiens et comédiennes qui tournent à la fois pour le grand et le petit écran. La seconde, accrochée dans le cadre du très chic palace Eden-Roc, s’intitule « Divines actrices ». L’exposition ».

Mots-clés:
festival de cannes
CIM Internet