Paris Match Belgique

Festival de Cannes : Une caméra d’or belge dans le palmarès

Le film Girl du flamand Lukas Dhont a reçu la Caméra d'Or du 71e Festival de Cannes. | © AFP PHOTO / Loic VENANCE

Cinéma et Docu

Le film « Girl » du Belge Lukas Dhont a remporté samedi soir la Caméra d’Or lors de la cérémonie de clôture du Festival de Cannes.

Ce samedi 19 mai marquait la cérémonie de clôture du 71e Festival de Cannes. Présidé par Cate Blanchett, le jury a attribué la Palme d’Or au réalisateur japonais Hirokazu Kore-eda pour son film Une affaire de famille. Le Grand Prix revient quant à lui au film Blackkklansman de Spike Lee.

Lire aussi > Tout ce que vous devez savoir sur… le Festival de Cannes

Pour son Livre d’image, le réalisateur Jean-Luc Godart a eu droit à un prix spécialement conçu pour lui. Exceptionnellement, l’édition 2018 a en effet créé une Palme d’Or spéciale afin de saluer « un artiste qui fait avancer le cinéma, qui a repoussé les limites, qui cherche sans arrêt à définir et redéfinir le cinéma », pour reprendre les mots de Cate Blanchett. La productrice du film Mitra Farahani est venue récupérer ce prix spécial.

Une caméra en or

Dans la catégorie des jeunes talents récompensés pour leur tout premier film, le jury cannois a décidé de décerner le prix à Girl, du réalisateur flamand Lukas Dhont, pour “son audace, sa délicatesse, qui font résonner une voix singulière indissociable de son interprète principal”. « Je tiens à remercier ceux qui m’ont entouré. (…). Je dédie ce film à deux personnes exceptionnelles. Celle sans qui le film n’existerait pas (dont l’histoire a inspiré le long métrage, ndlr).Et celui qui, à 16 ans, a tenu ce rôle sans se soucier du qu’en dira-t-on », a indiqué Lukas Dhont, monté sur scène accompagné de Victor Polster pour recevoir le trophée.

Lire aussi > Tapis noir-jaune-rouge : Benoit Poelvoorde et Virginie Efira à Cannes

Avec ce prix, Girl, ovationné durant près de 15 minutes lors de sa présentation en première mondiale la semaine dernière, enregistre sa quatrième récompense. Le long-métrage, qui raconte l’histoire vraie d’une adolescente née garçon qui rêve de devenir ballerine, a par ailleurs été couronné de la « Queer Palm », un prix indépendant qui récompense un film des sélections cannoises pour son traitement des thématiques altersexuelles (homosexuelles, bisexuelles, transgenres). La ministre de la Culture de la Fédération Wallonie-Bruxelles, Alda Greoli – également ministre de l’Égalité entre les hommes et les femmes – a salué « l’audace d’un très jeune créateur cinéaste qui a osé porter à l’écran avec finesse la thématique de la transidentité ».

Lukas Dhont aux côtés de l’acteur belge Victor Polster. / AFP PHOTO / Valery HACHE

Le palmarès complet

Palme d’or : Hirokazu Kore-eda pour Une affaire de famille

Grand Prix : Blackkklansman de Spike Lee

Prix du jury : Capharnaüm de Nadine Labaki

Palme d’Or spéciale : Jean-Luc Godard pour Le Livre d’Image

Prix d’interprétation masculine : Marcello Fonte dans Dogman de Matteo Garrone

Prix de la mise en scène : Pawel Pawlikowski pour Cold War

Prix du meilleur scénario : Alice Rohrwacher pour Lazzaro Felice et Nader Saeivar pour Se Rokh

Prix d’interprétation féminine : Samal Yeslyamova dans Ayka de Sergey Dvortsevoy

Caméra d’Or : Girl de Lukas Dhont

Palme d’or du court métrage : All These Creatures de Charles Williams

Palme d’or du court métrage : All These Creatures de Charles Williams

Mention spéciale du jury des courts métrages : Yan Bian Shao Nian de Wei Shujun

 

La remise des trophées s’est terminée sur les célèbres marches avec un concert de Sting. La 71e édition du festival s’est terminée avec la diffusion du film L’Homme qui tua Don Quichotte de Terry Gilliam.

– Avec Belga

CIM Internet