Paris Match Belgique

Casey Affleck : un Oscar qui ne plaît pas à tout le monde

Dès les nominations aux Oscars, l'acteur a été rattrapé par son accusation de harcèlement sexuel, datant de 2010 lors du tournage d'"I'm Still Here". | © Belga

Cinéma et Docu

Le frère de Ben Affleck a raflé l’oscar du meilleur acteur pour le film « Manchester by the Sea ». Une récompense acclamée mais critiquée, l’acteur ayant été accusé de harcèlement sexuel en 2010.

Avec « Manchester by the Sea », pour lequel il a reçu l’Oscar du meilleur acteur dimanche dans le rôle poignant d’un homme brisé par son passé, l’américain Casey Affleck sort enfin de l’ombre de son frère Ben Affleck.

Dans ce drame de Kenneth Lonergan, il interprète avec subtilité, tour à tour drôle et bouleversant, un homme taciturne forcé de s’occuper du fils de son frère soudainement décédé. Une performance universellement acclamée qui l’avait placé en orbite pour les Oscars dès la première du film au festival de Sundance il y a plus d’un an, et lui a déjà valu un Golden Globe.

Lire aussi : Le palmarès complet des Oscars 2017 : « La La Land » et « Moonlight » triomphent !

Il éclipse Ryan Gosling et Denzel Washington

Le rôle du vile Robert Ford dans « L’assassinat de Jesse James par le lâche Robert Ford », où il donnait la réplique à Brad Pitt, lui avait permis de décrocher une première nomination aux Oscars en 2008. En recevant sa statuette, l’acteur de 41 ans a rendu hommage au réalisateur et scénariste du film « Manchester by the Sea », Kenneth Lonergan. Il a aussi salué son ami Matt Damon, co-producteur du film grâce à qui le projet a pu aller à son terme et qui devait initialement tenir le rôle de Lee Chandler, finalement confié à Casey Affleck.

« Manchester by the sea » a déjà rapporté 61 millions de dollars. Couronné par l’académie des Oscars, Casey Affleck a notamment éclipsé Ryan Gosling (dans la comédie musicale « La La Land ») et Denzel Washington (pour son rôle de père aigri dans « Fences »).

C’est la première fois qu’une fratrie est récompensée lors de la cérémonie des Oscars. Son frère Ben avait en effet gagné l’Oscar du meilleur film pour « Argo » en 2013.

Lire aussi : Ryan Gosling : Les 15 secrets du beau gosse de Hollywood

Un Oscar critiqué

Dès les nominations, l’acteur a rapidement été rattrapé par son accusation de harcèlement sexuel, datant de 2010 lors du tournage d’ »I’m Still Here ». Même s’il avait nié les accusations et que l’affaire avait fini par être réglée à l’amiable, certains n’ont pas manqué de rappeler les faits. Accusant l’Académie des Oscars de ne pas être au courant de l’affaire.

Parmi les critiques, la comédienne Constance Wu, une journaliste du Marie Claire américain, le patron du site « 538 » et spécialiste des statistiques, Nate Silver. Chacun y est allé de son commentaire pour remettre au grand jour l’ombre qui planait sur la carrière de Casey Affleck.

Voici les prédictions de 538 pour les Oscars. Espérons que l’on se trompe sur Casey Affleck.

« Affleck est sur le point de rejoindre Daniel Day Lewis et Jack Nicholson comme l’un des meilleurs acteurs de sa génération (…) mais il est aussi sur le point de rejoindre Woody Allen, Roman Polanski et tant d’autres hommes accusés de comportement sexuel inapproprié », écrit la journaliste Linni Kral.

D’autres, bien loin de la sphère hollywoodienne, se sont également lâchés sur Twitter. Du commentaire haineux contre l’acteur comme « D’un, c’est un prédateur sexuel. De deux, il marmonne et symbolise le népotisme » aux remarques accusatrices envers la cérémonie des Oscars : « Avec son affaire de harcèlement sexuel, la victoire de Casey Affleck ne sera pas évidente pour lui. On donne de l’importance à certaines choses, pas à d’autres. »

Plus de vingt ans de carrière

Révélé au grand public en 1995 avec « To die for », de Gus Van Sant, où il incarnait une petite frappe recrutée par une Nicole Kidman prête à tout, il y a aussi partagé l’affiche avec Joaquin Phoenix, qui lui présenta sa soeur Summer, également actrice et avec qui il partagera sa vie pendant 15 ans.

Un des acteurs fétiches de Gus Van Sant, Casey Affleck a aussi retrouvé le cinéaste culte dans « Will Hunting », qui a propulsé son frère et Matt Damon vers la gloire en 1997, puis dans le contemplatif « Gerry » en 2002, dont il est aussi co-scénariste, monteur et producteur.

Lire aussi : Titanic, Alien, Twister : L’acteur et réalisateur Bill Paxton est décédé

Sa filmographie, à peine interrompue le temps d’études à Columbia, ne cesse de croiser les membres de son clan rapproché : il met en scène Joaquin Phoenix dans son premier opus de réalisateur, « I’m still here: the lost year of Joaquin Phoenix », un faux documentaire sur une prétendue carrière de rappeur de son beau-frère. Il joue dans le premier film mis en scène par son frère, « Gone baby gone » (2007), et fait partie du casting en or de la saga à succès « Ocean’s Eleven », « Twelve » et 13 aux côtés de Matt Damon.

L’an dernier, outre « Manchester by the Sea », il était au générique du polar survolté « Triple 9 » et d’un énorme flop de Disney, « The Finest Hours ». Fort de son Oscar, il s’attèle à présent à la réalisation de « Light of my life », dont il a écrit le scénario.

(Avec Belga)

CIM Internet