Paris Match Belgique

Tout ce qu’il faut savoir sur Liu Yifei, la jeune star chinoise qui incarne Mulan

Sabre au poing, Mulan est prête au combat. | © Disney Studios / Capture d'écran Twitter.

Cinéma et Docu

Prévue pour mars 2020, l’adaptation en live action du classique Disney s’offre un premier trailer alléchant.

Énorme succès du box-office en 1998 (304,3 millions de dollars de recettes mondiales) – une grande cuvée débutée avec Titanic –, Mulan sera de retour en mars 2020 dans un nouveau long-métrage en prise de vue réelle. Après Le Livre de la jungle, La Belle et la Bête, Dumbo et Le Roi Lion, Disney poursuit donc sa moisson de reprises de ses classiques. Déjà prête à combattre les Huns, Fa Mulan a l’air plus déterminée que jamais dans le trailer lâché ce dimanche.

Lire aussi > Disney change la couleur de peau de sa Petite Sirène (et Twitter pue le racisme)

La polémique Jennifer Lawrence

Plus de 1000 candidates sur les cinq continents avaient été auditionnées pour le rôle titre – des rumeurs ont vu Jennifer Lawrence incarner la guerrière, ce qui avait alimenté une nouvelle polémique de whitewashing -, et c’est finalement Liu Yifei, 30 ans et superstar dans sa Chine natale, qui l’avait décroché. D’autres grands noms du cinéma chinois viennent compléter le casting, à l’instar de Donnie Yen (Rogue One: A Star Wars Story), Jet Li (Le Baiser mortel du dragon) et Gong Li (Miami Vice).

Can’t wait for #mulan #mulanliuyifei #liuyifei

Une publication partagée par 刘亦菲吧官方 Liuyifeibar official (@liuyifeibar) le

Âgée de 30 ans, la superstar chinoise est surnommée « soeur féérique » par le public chinois ou encore « Crystal Liu ». Avec une vingtaine de films à son actif, dont des rôles aux côtés de Jackie Chan (Le Royaume interdit) et Nicolas Cage (Croisades), ainsi que de nombreuses séries locales, elle fait figure d’actrice confirmée.

Lire aussi > Pour les internautes, Dora l’exploratrice au cinéma prend des airs de film porno

Pas de reprise en chanson, à notre grand désarroi

Mannequin dès l’âge de 8 ans, Liu Yifei a été égérie Dior et a collaboré avec les marques Tissot, Garnier ou encore Pantene. Elle a vécu à New York de 10 à 15 ans avec sa maman et chante aussi très bien, ce qui ne servira malheureusement à rien car, stupeur, aucune chanson ne sera reprise dans le film, que sa réalisatrice Niki Caro (Paï, La Femme du gardien de zoo) souhaitait « extrêmement musclé ».


Reine des arts martiaux

Bien que techniquement pas qualifié de Wuxia (genre ultra populaire en Asie qui mêle arts martiaux et fantasy), le film en détient nombre de caractéristiques. Les rôles les plus populaires de Liu sont d’ailleurs issus de projets Wuxia et elle possédait déjà, avant le tournage, une solide formation en sports de combat.

Et amoureuse des chats

Liu et sa maman collaborent avec plusieurs associations pékinoises qui cherchent des refuges pour les chats abandonnés. La star a même, à un moment, hébergé plus de 30 chats dans son appartement de Pékin. Quoi qu’il en soit, la jeune femme a l’air de s’amouracher des animaux, comme en témoigne son profil Instagram.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Liu Yifei (@yifei_cc) le

Il faudra probablement attendre une prochaine bande-annonce pour enfin voir le dragon Mushu, le criquet Cri-Kee, Li Shang et son équipe d’apprentis guerriers. Et rendez-vous en mars 2020 pour le résultat final.

CIM Internet