Paris Match Belgique

Le nouveau Xavier Dolan est loin de faire l’unanimité [VIDEO]

Vidéo Cinéma et Docu

Au Festival de Toronto ce lundi, Xavier Dolan a présenté en première mondiale son très (trop ?) attendu septième long-métrage, « The Death and Life of John F. Donovan« .

Après une longue attente, Xavier Dolan a enfin présenté son dernier-né, Ma vie avec John F. Donovan, à l’occasion du festival de Toronto, lundi 10 septembre. Peut-être trop exigeante ou dans l’espoir d’un grand film, les presses canadiennes et américaines n’ont pas hésité à avoir la dent dure au lendemain de cette avant-première.

Lire aussi > La réponse tout en douceur de Jessica Chastain, coupée du prochain Xavier Dolan

Ainsi, Radio-Canada estime que « la magie n’est pas au rendez-vous » et que « dès les premières minutes, on sent la dissonance. » La journaliste Claudia Hébert n’est d’ailleurs pas convaincue par le casting 100% hollywoodien de ce nouveau long-métrage : « Cela manque de finesse et les personnages sont loin de crever l’écran comme ceux qu’ont incarnés chez Dolan les Anne Dorval, Suzanne Clément, Pierre-Yves Cardinal et Marion Cotillard. » Une exception cependant pour Kit Harington, qui « brille ».

« Un Donovan froid et stylé »

Odile Tremblay, journaliste pour Le Devoir, parle quant à elle d’un « Donovan froid et stylé. » « Les spectateurs qui, après les retards et plusieurs montages, s’attendaient à une catastrophe seront déçus. Ceux qui recherchaient une œuvre coup-de-poing aussi. Sans la charge émotive habituelle et le poids d’audace, sur des images stylées, à travers une toile complexe, un impressionnant montage, mais sous effets contenus et à bribe retenue, Xavier Dolan livre un beau film qu’on aurait aimé sentir palpiter davantage », écrit-elle. Même avis mitigé du côté de La Presse qui le qualifie « ni de chef-d’œuvre, ni de désastre. »

Lire aussi > Pourquoi Xavier Dolan fait-il ses adieux à Twitter ?

La presse américaine n’est pas plus emballée. Ainsi, Stephen Dalton du Hollywood Reporter pense que Xavier Dolan est « si amoureux de ses personnages autobiographiques qu’il ne réussit pas à les rendre charmants ou même accessibles aux spectateurs. » Dans son compte-rendu, The Playlist ne mâche pas ses mots : « Il est devenu évident que Xavier Dolan a la passion et la technique d’un réalisateur digne d’attention. Mais il est également évident que s’il veut tenir ce rôle, il doit commencer à travailler avec un meilleur scénariste que Xavier Dolan. »

Espérons que les critiques internationales (et le public) seront plus cléments avec Xavier Dolan, qu’on sait facilement susceptible.

CIM Internet