Paris Match Belgique

Le top 10 des films d’horreur méconnus qui vous feront flipper (comme il se doit) pour Halloween

halloween films

Image d'illustration. | © Unsplash / Annie Pratt.

Cinéma et Docu

Un top pour ceux qui passeront Halloween sous la couette.

Lorsqu’on pense films d’horreur d’Halloween, inévitablement reviennent les traditionnels films cultes qui ont marqué des générations entières : Shining, Evil Dead, Scream ou encore Halloween : La Nuit des Masques sont en effet les poids lourds de l’horreur pour ne citer qu’eux. Mais tout au long de l’histoire du cinéma, nombre de petits et plus grands films sont venus traumatiser les ados. Bêtes du fin fond des bois, fantômes lugubres et autres esprits sortis du placard se sont multipliés sur le grand écran, pour le plus grand plaisir des amateurs de sensations fortes. On vous a concocté une sélection des films auxquels on ne pense pas forcément pour célébrer la fête des morts, mais qui ne manqueront pas de vous faire flipper, et aussi (un peu) rire. C’est le top des films d’Halloween par Paris Match Belgique.

Lire aussi > Voici les meilleurs films du 21e siècle, selon le Washington Post

Green Room (2016)

Au terme d’une tournée désastreuse, le groupe de punk The Ain’t Rights accepte au pied levé de donner un dernier concert au fin fond de l’Oregon… pour finalement se retrouver à la merci d’un gang de skinheads particulièrement violents. Alors qu’ils retournent backstage après leur set, les membres du groupe tombent sur un cadavre et deviennent la cible du patron du club et de ses acolytes, plus que jamais déterminés à éliminer tout témoin gênant. Trip gore sous acides, le deuxième long-métrage de Jérémy Saulnier est une joyeuse mutinerie teintée de l’extrêmisme qui gangrène l’Amérique. Un plaisir pour les yeux, à condition de ne pas être allergique au sang qui gicle.

La colline a des yeux 2 (2007)

Lors d’une mission de routine, une unité de jeunes soldats de la Garde nationale fait halte dans un avant-poste du Nouveau-Mexique afin de livrer du matériel à des scientifiques. Après avoir repéré un signal de détresse dans la montagne voisine, les soldats partent à la recherche des savants disparus… Ils ignorent que ces collines, autrefois hantées par la terrifiante famille Carter, sont aujourd’hui peuplées par une tribu de mutants cannibales qui attendent leurs proies, pour se nourrir et se reproduire… On vous prévient tout de suite, cette suite de l’adaptation du film culte de Wes Craven est à regarder au cinquième degré ! Si vous voulez déguster cette daube du cinéma gore dans toute sa splendeur, petit conseil : regardez-la en VF, les doublages sont d’anthologie !

L’Antre de la folie (1995)

Détective d’une compagnie d’assurances, John Trent doit retrouver Sutter Cane, maître populaire du roman d’épouvante, qui a disparu. Son dernier ouvrage, L’Antre de la folie, non encore publié, fait déjà d’étranges ravages … Film à l’horreur plus mentale que physique, le long-métrage de John Carpenter joue la carte du délire baroque. Et ça fonctionne à merveille. Jouant avec les codes du genre, le pastichant aussi, le ­légendaire cinéaste semble récupérer et ingérer tout ce qui lui tombe sous la main. Le plus : le toujours génialissime Sam Neill. Le vrai bon film d’Halloween que personne ne connaît !

Sinister (2012)

Largement inspiré du Ring d’Hideo Nakata, Sinister a le mérite de flanquer la chair de poule à de nombreuses reprises grâce à une ambiance macabre du plus bel effet. Ethan Hawke y campe un écrivain de roman policier, Ellison, et découvre des bobines de films abandonnées dans sa nouvelle maison. L’endroit où il vit a effectivement été le théâtre d’évènements terrifiants … Au lieu d’écraser le film, ses nombreuses références (Paranormal activity d’Oren Peli, Insidious de James Wan) lui confèrent de l’épaisseur et en font un film bien calibré pour nous faire frissonner comme il se doit.

Rosemary’s Baby (1968)

Un couple de tourtereaux dans le vent emménage dans un grand appartement new-yorkais. À peine installés, ils sont envahis par leurs voisins, un couple de retraités excentriques, qui régentent peu à peu leur existence, surtout lorsque Rosemary annonce qu’elle est enceinte … Rosemary’s Baby est-il le meilleur Polanski ? Dans ce piège cauchemardesque, ce qui fait le plus peur, c’est la proie, à savoir Mia Farrow, rayonnante au début et qui se décompose à vue d’œil. Sa mine cadavérique est aussi affolante que sa naïveté. Entre Kubrick et Hitchcock, Polanski affirme une esthétique bien à lui, délirante et sarcastique à la fois.

Mister Babadook (2014)

Ce premier long-métrage de Jennifer Kent est l’une des meilleures surprises du cru cinématographique de 2014. On y suit le quotidien très morne d’une mère qui a perdu son mari le jour de la naissance de son fils, un enfant de cinq ans très difficile. Ce dernier trouve  dans la cave de leur maison un livre de contes appelé « Mister Babadook », qui n’est autre qu’une créature étrange qui va, inévitablement, venir hanter notre duo. Psychologique à souhait, le film repose sur des personnages complexes qui sont limite plus flippants que le « Babadook ». Névrosé.

It Follows (2014)

2014 est décidément une très belle fournée pour le cinéma d’épouvante. Claque visuelle, chef d’œuvre d’ambiance et enfer de terreur sourde, It Follows suit la nuit chaotique de Jay, 19 ans, suivie par une créature qu’elle seule ne voit. Le toujours très bon David Robert Mitchell nous emmène ici dans un trip adolescent aux apparences classiques mais qui, au fur et à mesure, se montre de plus en plus complexe et détricote les problèmes des jeunes américains. Accrochez-vous, ça part dans tous les sens !

La Cabane dans les bois (2012)

Un gros délire scénaristique qui nous emmène très loin, avec une sacrée floppée de monstres inattendus. C’est l’histoire de cinq amis qui partent passer le week-end dans une cabane perdue au fond des bois. Ils n’ont aucune idée du cauchemar qui les y attend, ni de ce que cache vraiment la fameuse cabane. Signé par deux maîtres de l’horreur, Joss Whedon et Drew Goddard, voici un film qui réinvente et repousse toutes les conventions du genre. Préparez-vous au pire, avec Chris Hemsworth en tête de gondole complètement flippée.

L’Attaque des tomates tueuses (1978)

Ce long-métrage totalement barré voit bien de gigantesques tomates venir semer la panique sur notre chère planète. Film B culte, il mélange savamment humour décapant et suspense pour nous emmener loin dans le délire. On y suit un groupe de scientiques qui tente par tous les moyens d’arrêter ces méchantes tomates. Vous ne ferez pas de cauchemars avec celui-ci mais, au contraire, la rigolade est de mise.

Trick’r treat (2007)

Premier long-métrage de Michael Dougherty, le jeune scénariste de X-Men 2 et Superman Returns de Bryan Singer, Trick’r Treat est la pépite oubliée de ce top ! Captant magnifiquement l’ambiance nocturne et l’esprit de la fête d’Halloween, ce film à sketches de 82 minutes est divisé en quatre parties. Oeuvre audacieuse servie par un excellent casting (Dylan Baker, Anna Paquin, Brian Cox), l’on y croise un tueur en série, des loups-garous, des vampires et même Samhain, une petite créature démoniaque. Le film d’Halloween par excellence !

CIM Internet