Paris Match Belgique

Ennio Morricone n’a pas traité Tarantino de « crétin » et se dit victime d’une fausse interview

ennio morricone quantin tarantino

Le compositeur et le réalisateur en 2016, lorsqu'Ennio Morricone avait reçu son étoile sur le Walk of Fame à Hollywood. | © Future Image.

Cinéma et Docu

L’édition allemande de Playboy aurait fabriqué l’interview de toutes pièces.

Nous vous rapportions hier les propos d’Ennio Morricone, le grand compositeur italien, récoltés lors d’une soi-disante interview avec la version allemande de Playboy et repris par une partie de la presse dont le très sérieux site spécialisé IndieWire, dans laquelle il qualifiait le réalisateur de Pulp Fiction de « crétin » et de « mauvais réalisateur ». Il semblerait que cette interview n’ait jamais eu lieu, l’homme multi-oscarisé ayant vertement réagi et dénoncé une « fausse interview » au même IndieWire.

Lire aussi > Un Los Angeles façon sixties pour le prochain Tarantino avec Di Caprio et Brad Pitt [IMAGES]

Des poursuites prévues

« Je n’ai jamais exprimé aucun commentaire négatif à propos de l’Académie, de Quentin ou de ses films. Je considère Tarantino comme un super réalisateur et je suis vraiment ravi de ma collaboration avec lui et de la relation que nous avons pu développer durant le temps que nous passions ensemble. Il est courageux et il a une personnalité incroyable », a commencé l’Italien, qui a également annoncé qu’il allait poursuivre le magazine allemand pour diffamation.

Je sais que c’est grâce à notre collaboration que j’ai décroché un Oscar, ce qui est sans aucun doute le plus grand remerciement de ma carrière et je serais toujours reconnaissant pour l’opportunité que j’ai eue de composer la musique de son film.

Les deux hommes avaient collaboré sur le dernier long-métrage de Tarantino, The Hateful Eight, pour lequel Morricone avait reçu l’oscar de la meilleure B.O. Grand fan de celui qui aura créé le cultissime thème musical de Le Bon, La Brute et le Truand, Tarantino a utilisé à maintes reprises des titres du compositeur dans ses films, comme dans Kill Bill, Death Proof ou Inglourious Basterds.

Lire aussi > « C’est le plus grand regret de ma vie » : Tarantino s’explique sur l’accident d’Uma Thurman

CIM Internet