Paris Match Belgique

Girl censuré aux États-Unis

Girl

Lukas Dhont va devoir remonter la scène. | © BELGA PHOTO NICOLAS MAETERLINCK

Cinéma et Docu

Le film déjà mythique du réalisateur belge Lukas Dhont, dont la sortie sur Netflix est prévue pour janvier aux États-Unis, a vu une scène essentielle être coupée au montage, révèle De Morgen

 

« Je me suis résigné, a expliqué le réalisateur au Morgen. Netflix ne veut rien laisser au hasard » : pour le réalisateur Lukas Dhont, la pilule est dure à avaler. En effet, la plateforme Netflix, qui diffusera à partir du 2 janvier le film Girl triplement nominé aux European Film Award, a décidé de couper au montage une scène de nu essentielle à la trame de l’histoire. La MPAA, la Motion Picture Association of America, chargée d’établir la classification des films aux États-Unis, a montré des réticences devant la scène de la fellation. Netflix a alors craint, en diffusant une scène de nu d’un acteur de 15 ans, d’être accusé de diffusion de contenu pédopornographique. Le géant a alors exigé que celle-ci soit remontée.

Lire aussi > La bande-annonce aérienne et inédite de « Girl », le film belge primé à Cannes

Incompréhension

« Il n’y a rien à y voir, s’est désolé Lukas Dhont au Morgen. Résigné, il a anoncé qu’il allait « devoir remonter la scène ». Le géant; qui a racheté les droits du film lors du festival de Cannes, craint de compromettre les chances du film d’être nominé aux Oscars. Netflix veut également coûte que coûte éviter de compromettre son image alors qu’il ambitionne aujourd’hui d’être reconnu pour son offre en cinéma d’auteur. Légèr soulagement : les membres du jury des Oscars verront, eux, la version originale. « Le règlement des Oscars stipule que les sélectionneurs doivent voir les film dans la version dans laquelle ils sont arrivés dans les salles du pays d’origine », a rassuré Dhont.

Lire aussi > Girl, vivement déconseillé aux personnes transgenres

CIM Internet