Paris Match Belgique

10 films à (re)voir avec Ryan Gosling

ryan gosling

Ryan Gosling dans The Place Beyond The Pines. | © Electric City Entertainment

Cinéma et Docu

Du Mickey Mouse Club aux côtés des futures stars Justin Timberlake et Britney Spears à First Man, toujours en salles, Ryan Gosling en a fait du chemin. À l’occasion de son anniversaire, ce 12 novembre, retour sur 10 films qui ont marqué sa carrière déjà bien fournie.

N’oublie jamais (2004)

Un véritable plaisir coupable. De la guimauve en veux-tu en voilà, dans la même veine que Le temps d’un automne, également tiré d’un roman de Nicholas Sparks, mais en mieux. Dans une maison de retraite, un homme raconte chaque jour à une dame, atteinte de la maladie d’Alzheimer, l’histoire d’amour de Noah et Allie. Interprétés par Ryan Gosling et Rachel McAdams, les deux  adolescents de 17 ans, issus de milieux totalement opposés, se rencontrent à une fête foraine au début des années 40 et vivent un amour passionnel durant un été. Mais la famille d’Allie, riche et stricte, s’oppose à leur liaison. Alors qu’il est parti au front, Noah écrit une lettre par jour pendant un an à Allie. Sans réponse. Plus tard, alors que leurs vies ont suivi des chemins différents, les deux se retrouvent… Un mélodrame irrésistible que l’on adore détester.

Half Nelson (2007)

Une histoire simple, sans clichés et brillante de réalisme. Dans Half Nelson, Ryan Gosling interprète un jeune professeur profondément divisé. En classe, il se base sur la dialectique pour enseigner l’histoire à des élèves en difficulté de Brooklyn. Mais en privé, il s’enfonce chaque jour un peu plus dans le désespoir et la drogue. Mais un jour, l’une de ses élèves, Drey, le surprend complètement défoncé au crack et avachi dans les toilettes du lycée.

Lire aussi > On connaît le mot français préféré de Ryan Gosling (et personne ne l’aurait deviné)

Une fiancée pas comme les autres (2007)

C’est l’histoire d’un homme introverti et de sa petite amie poupée gonflable. S’il peut paraître loufoque et ridicule, le scénario de ce film vendu à tort comme une comédie s’avère, au contraire, plutôt touchant et attachant.

Drive (2011)

C’est la révélation. Après les mélodrames et le cinéma indépendant trop discret, la popularité de Ryan Gosling explose grâce à Drive et son rôle d’un chauffeur très peu bavard. Bande originale devenue culte, ambiance tendue et esthétique sombre… Le film de Nicolas Winding Refn est un véritable succès.

Lire aussi > Ryan Gosling : Les 15 secrets du beau gosse de Hollywood

The Place Beyond the Pines (2013)

Trois ans après Blue Valentine, Ryan Gosling retrouve le réalisateur américain Derek Cianfrance dans The Place Beyond The Pines, un thriller palpitant sur l’héritage, nos fautes et leurs répercussions parfois dramatiques. Et où l’acteur a rencontré la future mère de ses enfants, Eva Mendes.

The Big Short (2015)

Wall Street. 2005. Profitant de l’aveuglement généralisé des grosses banques, des médias et du gouvernement, quatre outsiders anticipent l’explosion de la bulle financière et mettent au point le casse du siècle. Aux côtés de Brad Pitt, Christian Bale et Steve Carrell, Ryan Gosling fait également partie de cette critique avisée du système financier à la distribution cinq étoiles.

The Nice Guys (2016)

Après l’obscur Drive et tourmenté Place Beyond The Pines, Ryan Gosling prouve qu’il peut également faire de la comédie. Avec Russell Crowe, ils incarnent un duo de détectives privés aux méthodes plutôt « originales » dans un Los Angeles funky des années 70. En enquêtant sur le prétendu suicide d’une starlette, ils vont mettre à jour une conspiration impliquant des personnalités très haut placées.

Lire aussi > L’émouvant hommage de Ryan Gosling à son chien George

La La Land (2016)

Prenez Emma Stone et Ryan Gosling (duo que l’on retrouve dans Crazy, Stupid, Love et Gangster Squad), mettez-les dans une comédie musicale dirigée par l’excellent (et précoce) Damien Chazelle et cela donne : un film culte que l’on ne présente plus, un record historique de sept récompenses aux Golden Globes, six récompenses sur quatorze nominations aux Oscars 2017 et un succès surprise au box office (La La Land aurait généré quelque 446 millions de dollars à l’échelle mondiale).

Blade Runner 2049 (2017)

35 ans après le premier épisode de Ridley Scott, Denis Villeneuve réussit le pari ambitieux et périlleux d’offrir une suite au film d’anticipation, en réalisant un film à la fois magnifique et apocalyptique. Les cendres, la neige, les ruines, la ville désertique… Le décor est léché dans l’héritage du film originel. Dans Blade Runner 2049, le futur continue de mourir après les choix malheureux de l’humanité.

First Man (2018)

L’un des films les plus attendus de cette année. Dans First Man, Ryan Gosling est le premier homme à poser le pied sur la Lune, Neil Armstrong, mais il retrouve surtout Damien Chazelle. On suit le parcours du célèbre astronaute, meurtri par la perte de sa fille, Karen, morte à l’âge de deux ans d’une tumeur au cerveau. Encore au cinéma !

CIM Internet