Paris Match Belgique

Comment Jean-Jacques Goldman a marqué Omar Sy à vie

Omar Sy

Omar Sy à Bruxelles, en décembre 2012. | © BELGA PHOTO BRUNO FAHY

Cinéma et Docu

Dans le documentaire C’est ta chance diffusé sur Canal+, Omar Sy raconte un souvenir musical qui a marqué sa vie.

 

« À l’époque j’écoutais pas les paroles moi. C’est des morceaux, c’est de la musique. Mon rapport à la musique c’est des mélodies, c’est une espèce de transe où on dansait dans ma famille… » Et puis un jour, les paroles finissent par rentrer et c’est le déclic.

Dans le documentaire C’est ta chance consacré à Omar Sy et diffusé ce mercredi 21 novembre sur Canal+, l’acteur a accepté de se livrer sur plusieurs événements qui ont marqué sa vie. Et notamment sur un petit détail qui pour lui a tout changé : une chanson de Jean-Jacques Goldman.

« Cette chanson a résonné très fort en moi »

« J’entends qu’il dit ‘Toi t’es pas très catholique et t’as une drôle de peau’, et à un moment donné je me dis ‘Il me parle, il me dit en fait mec, t’as pas la bonne couleur, t’as pas la bonne religion, t’es pas au bon endroit, on te dit que t’as pas de chance… Mais en fait, c’est ça ta chance’, parce que tu vas être obligé de faire un truc de ouf pour que ça se passe », raconte-t-il, évoquant la chanson « C’est ta chance » de Jean-Jacques Goldman, tirée de l’album Entre gris clair et gris foncé sorti en 1987.

Lire aussi > Arsène Lupin : Omar Sy va devenir gentleman-cambrioleur pour Netflix

Un message que l’acteur de 40 ans s’est promis d’appliquer à la lettre, quand on voit ce qu’il est depuis parvenu à réaliser. « J’ai grandi dans les années 1980. Goldman, tu pouvais pas l’éviter. Cette chanson [sur une fille qui doit surmonter les obstacles pour réussir] a résonné très fort en moi », expliquait-il au Journal du Dimanche dans une interview repérée par le Huffington Post. Inspiré par ce texte, l’acteur d’Intouchables est resté un fan inconditionnel de l’interprète de « Je marche seul ». « Il a écrit des chansons incroyables. J’écoute du rap, du funk, mais Goldman c’est ma came aussi, grave ! », poursuit-il avant d’avouer qu’il n’a jamais eu l’occasion de rencontrer le chanteur des Enfoirés.

CIM Internet