Victoire : Les femmes sont les nouvelles machines à cash d’Hollywood

hollywood femmes films argent

Le film "Wonder Woman", sorti en 2017 avec Gal Gadot dans le rôle principal, avait engrangé 821 millions de dollars au box-office mondial. | © DC Entertainment / Warner Bros.

Cinéma et Docu

Nouvelle réjouissante : une étude démontre que l’industrie du cinéma se porte mieux si les films mettent en avant des héroïnes puissantes.

Depuis la naissance du cinéma et tout le long du XXème siècle, Hollywood a toujours mis la figure masculine au centre de ses scénarios pour reléguer la femme au rang de personnage secondaire, voire d’objet. Ces dernières années ont pu voir l’émergence de personnages féminins forts dans le paysage cinématographique mondial et c’est tant mieux. Encore plus jubilatoire : selon une étude du Creative Artists Agency + shift7 repérée par le Washington Post, les films centrés sur des personnages féminins engendrent de meilleurs résultats que des films avec des personnages essentiellement masculins. L’équipe de chercheurs a ainsi passé au crible 350 films qui ont été réalisés entre 2014 et 2017, et a remarqué que les plus gros succès au box-office étaient des intrigues qui se concentraient sur la gent féminine. Que le budget d’un film soit de 10 ou 100 millions de dollars, les résultats sont les mêmes, toujours selon l’équipe à l’origine de l’étude.

Lire aussi > Malgré les revendications, les minorités et les femmes restent peu présentes au cinéma

2017 : Année des reines du cinéma

En 2017, le trio de tête du box-office américain est un triptyque féminin : La Belle et la BêteStar Wars, épisode VIII : Les Derniers Jedi et Wonder Woman. Les héroïnes de ces films, Belle, Rey et Diana Prince (respectivement incarnées par Emma Watson, Daisy Ridley et Gal Gadot) ont tenu leur rang et écrasé leurs homologues masculins, démontrant qu’un changement s’est opéré dans l’industrie et que le public est en demande d’incarnations féminines dans les salles.

Réussir le test de Bechdel

Dans un deuxième temps, l’étude s’est également intéressée au test de Bechdel afin d’évaluer le degré de sexisme des films, notamment en analysant le discours de deux femmes qui doivent discuter de tout, sauf des hommes. Là encore, une bonne nouvelle : les films cartonnent davantage s’ils passent avec succès le test de Bechdel.

Même si depuis le scandale Weinstein et la vague #metoo, la montée des mouvements féministes et les récentes prises de conscience de l’industrie, les films qui castent des femmes dans des rôles principaux ne sont vraiment pas la tendance à Hollywood et restent plutôt de l’ordre de l’exception.

Lire aussi > À la Mostra de Venise, Jacques Audiard dénonce la faible présence des femmes à la tête des festivals

D’ailleurs, en 2017, une étude de Time’s Up, la plateforme créée pour lutter contre le harcèlement sexuel, a démontré que les films avec un casting multiculturel faisaient de meilleurs scores lors des premiers jours d’exploitation en salles que les films avec des castings homogènes, comme le rappelle le New York Times. Un constat à remettre en perspective car une autre étude publiée en août nous apprenait qu’en termes de quantité, il restait du travail à Hollywood pour représenter les femmes, les minorités ethniques et la communauté LGBTQ.

CIM Internet