Paris Match Belgique

Pourquoi le Netflix chinois floute les oreilles de certains acteurs

censure

"On vient de retourner 100 ans en arrière". | © iQiyi

Cinéma et Docu

Un nouvel exemple de censure en Chine suscite la polémique sur les réseaux sociaux.

Les abonnés à iQiyi ont eu la surprise de voir que certains acteurs des programmes produits par le « Netflix chinois » présentent de larges zones floues au niveau des lobes de leurs oreilles. Pourquoi ? Pour cacher leurs boucles d’oreilles. Cette décision prise par la plateforme de streaming très populaire en Chine a déclenché la colère de nombreux internautes qui ont exprimé leur mécontentement sur les réseaux sociaux. En réponse à ce nouvel exemple de censure en Chine, le hashtag #MaleTVStarsCantWearEarrings (Les acteurs ne peuvent pas porter de boucles d’oreilles) a été utilisé plus de 88 000 fois sur Weibo, selon la BBC.

Cette censure permettrait, selon ceux qui la pratiquent, de protéger les genres dits « traditionnels » et éviterait ainsi que les jeunes soient influencés de manière « négative » dans un pays où les symboles LGBT, les tatouages ou encore la culture hip-hop sont déjà proscrits.

iQiyi

L’effet des célébrités masculines affichant des caractéristiques plus « efféminées » est devenu un sujet controversé en Chine ces dernières années. « Les hommes avec des boucles d’oreilles sont des mauviettes, Gengis Khan [fondateur de l’Empire mongol qui en portait] est une mauviette, on devrait le bloquer et le virer de nos livres d’histoire », commente un internaute, visiblement énervé, sur Weibo. « Qui peut dire que ce n’est pas du sexisme ? Pourquoi les hommes ne peuvent pas ? On vient de retourner 100 ans en arrière », conteste un autre qui évoque l’absence de zones floues sur les boucles d’oreilles portées par des femmes.

Lire aussi > Mais pourquoi Winnie l’Ourson subit-il (encore) la censure chinoise ?

Bien que la majorité des commentaires aient critiqué la démarche, certains ont déclaré être d’accord avec la décision. « Je soutiens le gouvernement qui décide de se prononcer sur ce point », a écrit un utilisateur, « les hommes devraient ressembler à des hommes ».

Ras-le-bol

En Chine, toutes les chaînes de télévision appartiennent à l’État, sont fortement réglementées et soumises à la censure. Les autorités chinoises ont en effet un contrôle absolu sur le contenu de toute diffusion. Face à une liste de plus en plus longue sur ce qu’ils peuvent et ne peuvent pas regarder, les citoyens expriment aujourd’hui leur mécontentement sur les réseaux sociaux.

Sur Weibo, un internaute s’est également exprimé au sujet de la dernière censure en date. « Certaines personnes disent en fait que cela aurait une influence négative sur les enfants. Si le port d’un clou d’oreille est à blâmer pour avoir une influence négative sur un enfant, quelle est la vulnérabilité du système éducatif du pays ? »

Mots-clés:
censure Chine bijoux
CIM Internet