Quand Trump prenait Christian Bale pour Bruce Wayne, alias Batman, dans la vraie vie

Quand Trump prenait Christian Bale pour Bruce Wayne, alias Batman, dans la vraie vie

trump christian bale

Non, Christian Bale n'est pas l'homme chauve-souris. | © TIM BRAKEMEIER / dpa.

Cinéma et Docu

L’acteur britannique a raconté comment une conversation avec Donald Trump est devenue totalement surréaliste.

L’anecdote remonte à quelques années avant que Donald Trump ne devienne le président des États-Unis. Alors que le milliardaire accueillait dans sa Trump Tower le tournage de The Dark Knight Rises, le troisième volet de la trilogie réalisée par Christopher Nolan autour de Batman, un événement pour le moins incroyable s’est produit. C’est Christian Bale himself qui a raconté cette amusante histoire à des journalistes lors de l’avant-première de Vice, le biopic consacré à Dick Cheney par ailleurs nommé au Oscars.

Lire aussi > Donald Trump regrette de ne pas avoir « ce bon vieux réchauffement climatique »

« Il m’a vraiment pris pour Bruce Wayne »

Alors que l’acteur rencontrait l’homme d’affaires, ce dernier lui a adressé la parole comme s’il était réellement Bruce Wayne, le vrai Batman. « Je l’ai rencontré une fois. Nous tournions ‘Batman’ dans la Trump Tower et il a demandé à ce que je le rejoigne dans son bureau », a raconté Bale à Variety. « Je pense qu’il m’a vraiment pris pour Bruce Wayne parce que j’étais dans le costume du personnage. Donc il a commencé à me parler comme si j’étais Bruce Wayne et j’ai joué le jeu. C’était assez marrant », a détaillé l’acteur. On imagine la scène ô combien surréaliste entre les deux hommes.

christian bale batman trump
Christian Bale dans la peau de Batman. © Warner Bros. / DC Comics.

Lire aussi > Mike Pence compare Trump à Martin Luther King

Pour rappel, l’acteur britannique avait été récompensé aux golden globes pour son rôle de Dick Cheney dans la comédie Vice, un biopic du vice-président de George W. Bush dont la sortie est prévue pour le 27 février en Belgique. Le comédien s’est complètement métamorphosé pour le rôle, acceptant de prendre 18 kilos, de se raser le crâne et se décolorer ses sourcils. Après avoir reçu sa récompense aux Golden Globes, il avait remercié le réalisateur Adam McKay, son épouse Sandra et … Satan, en référence aux guerres lancées par l’administration Bush et aux magouilles de son vice-président. Christian Bale est nommé aux Oscars pour ce rôle. Il avait déjà remporté la statuette de meilleur acteur dans un second rôle pour The Fighter, en 2011.

CIM Internet