Paris Match Belgique

Destino, le court-métrage de Dalí et Disney

Vidéo Cinéma et Docu

Salvador Dalí et Walt Disney se sont associés en 1945 pour réaliser un court-métrage. Trop coûteux, le projet fut seulement publié en 2003.

Si le nom de Salvador Dalí est souvent associé à ses peintures surréalistes et son excentricité, l’artiste espagnol à la moustache est moins connu pour son travail dans le cinéma. Avec Walt Disney, ils entament en 1945 la réalisation d’un court-métrage, Destino.

Statues, visages dégoulinants, coquillages géants… L’empreinte de Dalí est bien présente dans ce court-métrage musical réalisé pour le morceau « Destino » du compositeur mexicain Armando Dominguez et joué par Dora Luz, comme le précise Vice. Pour le peintre, cette vidéo est « une fantastique démonstration du problème de vivre dans le labyrinthe du temps », alors que, pour Walt Disney, c’est simplement « l’histoire d’une fille à la recherche du grand amour ».

Mais ce projet, entamé en 1945, vit seulement le jour en 2003, 14 ans après la mort de Dalí et 37 après celle de Disney. Après la Seconde Guerre Mondiale, la compagnie Walt Disney est en proie à de sérieuses difficultés financières. La production fut donc arrêté définitivement. C’est le neveu de Walt Disney qui a retrouvé la base de Destino en réalisant Fantasia 2000 : 22 toiles et 135 croquis réalisés par Dalí et le storyboarder John Hench. Ce dernier, âgé alors de plus de 90 ans, est alors retourné travailler chez Disney pour terminer le projet.

CIM Internet