Les Meilleurs de l’année 2018 : Victor Polster, un ovni dans l’univers du 7ème art

Les Meilleurs de l’année 2018 : Victor Polster, un ovni dans l’univers du 7ème art

Vidéo Cinéma et Docu

Rôle principal du film Girl de Lukas Dhont, Victor Polster a défrayé la chronique lors du dernier Festival de Cannes où il a décroché le Prix d’interprétation Un Certain Regard.

Dans Girl, Victor Polster (c’est un pseudonyme) incarne le personnage de Lara, 15 ans, un transsexuel bouleversant qui rêve de devenir ballerine. Admise dans une école de ballet, elle devra dépasser ses limites pour faire en sorte que son rêve devienne réalité. Une histoire vraie d’une adolescente née garçon. Lorsqu’on demande à Victor s’il s’attendait à un tel engouement autour de ce film, il avoue avoir été surpris. Il était à l’école lorsqu’il a reçu son prix. Un moment un peu irréel pour lui, alors qu’il était en compétition face à des acteurs qui avaient déjà fait leurs preuves.

Lire aussi > Notre top 10 des meilleurs films de 2018

Né à Bruxelles en 2002, Victor Polster n’a jamais suivi de cours de comédie. Il commence la danse à 9 ans avant d’intégrer un cursus de danseur professionnel à l’École Royale de Ballet d’Anvers. Il multiplie bien sûr les expériences, notamment en participant au clip de Vegas, un groupe de rock belge. Il reçoit de nombreuses propositions pour apparaître dans les productions du Ballet Vlaanderen ou dans un shooting pour Dior. Ce rôle, il n’y avait même pas pensé. Il s’était rendu au casting à la demande de son école pour incarner celui d’un camarade de Lara. Quand Lukas Dhont le voit, il lui demande d’auditionner pour le rôle principal. Il est à la recherche de la perle rare.

Kris Dewitte

La discipline, Victor Polster connaît. Elle fait partie du quotidien d’un danseur. À l’école les matinées sont réservées aux cours généraux. Ensuite, il enchaîne plusieurs heures de danse. Pour incarner Lara, la préparation physique a été intensive. Extensions capillaires, maquillage, cours de logopédie pour « féminiser » sa voix. Rien ne lui est épargné. Pendant trois mois, il apprend à danser sur pointes. Un exercice particulièrement difficile et un brin périlleux étant donné que les muscles n’ont pas le temps de s’adapter au changement. Mais il le dit lui-même : « Ça valait la peine ! » Lukas Dhont a commencé le tournage par les scènes de danse. Elles vont permettre à son acteur de se familiariser avec son rôle de fille et d’incarner réellement le personnage. La critique saluera l’interprétation à la fois juste et subtile de Victor. Aujourd’hui, l’adolescent a repris le cours de sa vie. Il espère revenir au cinéma. Plus tard !

Lire aussi > Girl, vivement déconseillé aux personnes transgenres

La marraine : Tania Garbarski

Enchaînant les projets sur scène ou devant la caméra, Tania Garbarski ne s’ennuie jamais. Elle vient de terminer le tournage de la saison 2 des Bracelets rouges pour TF1, et celui d’Adorable, le deuxième film de Laurence Cicurel, aux côtés d’Elsa Zilberstein et d’Hélène Vincent. Elle commence aussi à répéter l’adaptation théâtrale du film Les Anonymes, aux côtés de son mari, Charlie Dupont. Les nommés, elle les considère comme des collègues et elle se dit heureuse et fière que l’on mette nos talents en avant, surtout lors d’un événement qui ne plébiscite pas que les acteurs.

« Les Belges, dans des univers très différents, sont particulièrement appréciés à l’étranger. Ce n’est pas un hasard. Nous, avec notre humilité et notre bonhommie, qui fait aussi notre charme, on s’excuse toujours d’être doué. Je pense qu’on peut à la fois être humble et fier ! Pour revenir au cinéma, les Meilleurs Belges ne tiennent pas compte de l’âge ou du nombre de projets auxquels l’acteur a participé, mais des belles choses qu’il a faites dans l’année. Dans le cas de Victor, on ne connaît son travail que pour le film Girl. Mais la prestation est tellement époustouflante et il s’est tellement investi pour ce rôle qu’il n’y a pas de raison de ne pas le mettre en compétition avec un acteur confirmé comme Damien, qui a un talent fou et que je considère comme un petit génie dans plusieurs domaines. »

CIM Internet