Paris Match Belgique

La bande-annonce de Dora l’Exploratrice est là (et la toile ne s’en remet toujours pas)

Dora l'exploratrice film

La petite Dora et son meilleur ami Babouche débarquent en live-action sur grand écran. | © Capture d'écran YouTube

Cinéma et Docu

Sous ses faux airs de Lara Croft, la nouvelle Dora interprétée par Isabela Moner a décidément bien grandi, mais peine toujours à convaincre les fans de sa version dessinée-animée.

 

Certains devront bien se l’avouer. Jamais ils n’auraient imaginé la petite Dora et son meilleur ami Babouche débarquer en live-action sur grand écran. Et pourtant, grâce à James Bobin – le réalisateur de Les Muppets et Alice de l’autre côté du miroir – ce jour est bel et bien arrivé. Dévoilée ce dimanche, la bande-annonce officialise enfin ce qui paraissait encore être une blague pour certains, surtout depuis que furent révélées – en août dernier – les premières images d’une Dora légèrement plus âgée.

Sacré casting

Avec son carré mutin et sa poitrine (déjà) généreuse, la nouvelle Dora interprétée par l’actrice américaine Isabela Moner a décidément bien grandi, mais peine toujours à convaincre les fans de sa version dessinée-animée. Intitulée Dora et la Cité perdue, l’adaptation cinématographique des aventures de la célèbre aventurière promet pourtant du lourd côté casting. Michael Peña (vu dans la série Narcos : Mexico, le Marvel Ant-Man et aperçu dans La Mule de Clint Eastwood), Eva Longoria (l’éternelle Desperate Housewive), sans compter Benicio Del Toro et Danny Trejo qui prêtent respectivement leur voix au renard Chipper et à Babouche, le singe casse-cou. Le pitch : après des années à explorer la jungle avec ses parents, Dora se prépare à entrer au lycée. Mais quand il s’agit de sauver ses parents en danger, son âme d’exploratrice reprend le dessus.

Chipper aurait-il chipé les bottes de Babouche ?

Si ce tout premier trailer est parvenu à ravir les plus grands fans du dessin-animé diffusé sur TF1 entre 2001 et 2016, il semble néanmoins présenter plusieurs défauts que les internautes n’ont pas hésité à pointer du doigt sur Twitter. D’abord, la transformation physique (et capillaire) de Diego, le cousin germain de Dora. Ensuite, la suppression d’un accessoire que l’on pensait vital à Babouche : ses incontournables petites bottes rouges. Le simple fait que Dora dégaine des armes et autres bombes explosives à tire-larigot. Enfin, l’absence de Chipper le renard, personnage culte littéralement exclu de la bande-annonce signée Paramount Pictures. Et si seulement on avait entendu une carte chanter ou un sac à dos parler !

Traduction : Qu’est-il arrivé à Diego dans le film Dora l’exploratrice ?

Traduction : Pourquoi Babouche n’a plus sa signature, ses bottes (babouches) rouges ? C’est pour ça qu’il s’appelle Babouche non ?

Traduction : Moi, après avoir vu la bande-annonce de Dora l’exploratrice.

Traduction : Ont-ils déjà regardé Dora l’exploratrice ? Depuis quand se balade-t-elle avec des couteaux et des bombes ? Où est Chipper ? Pourquoi est-on en train de souiller mon enfance ??

Traduction : Aucun signe de Chipper. Pas de carte qui chante ou de sac à dos qui parle. Babouche ne portent même pas de bottes. Dora ne m’a pas appris l’espagnol dans la bande-annonce… C’est vraiment plus ce que c’était.

Lire aussi > Pour les internautes, Dora l’exploratrice au cinéma prend des airs de film porno

Vivement critiqué sur les réseaux, le film promet toutefois de remporter un vif succès auprès des plus jeunes pour qui – rappelons-le – Dora sera toujours une véritable idole.

CIM Internet