Paris Match Belgique

Jordan Peele affirme qu’aucun blanc n’aura de rôle principal dans ses films

jordan peele

Jordan Peele, le 26 mars à Los Angeles. | © VALERIE MACON / AFP.

Cinéma et Docu

L’avis tranché, et plutôt malin, du réalisateur américain a déjà fait couler beaucoup d’encre outre-Atlantique.

 

Alors que Us, son second film après Get Out, pulvérise des records au box-office et a remporté la distinction de la deuxième plus grosse ouverture pour un film original, The Hollywood Reporter rapporte que lors d’une conversation au Los Angeles Upright Citizen’s Brigade Theatre, Jordan Peele a révélé qu’il était improbable qu’il choisisse un personnage masculin blanc dans ses futurs films. Ce qui lui a valu des salves d’applaudissements et des cris d’approbation virulents.

Lire aussi > Avec Us, Jordan Peele terrifie Hollywood et entre dans l’histoire du cinéma d’horreur

« Je ne me vois pas choisir un mec blanc »

« Je ne me vois pas choisir un mec blanc comme premier rôle dans un de mes films. Ce n’est pas que je n’aime pas les mecs blancs. [Avec Us], on se rend compte qu’une renaissance est arrivée et elle a prouvé que les mythes sur la représentation dans l’industrie sont faux », a-t-il déclaré à l’assemblée.

Une tirade finement jouée

Une déclaration du réalisateur, que tout le monde s’arrache désormais, assez finement jouée. Car, évidemment, cette petite phrase sortie de son contexte pourrait paraître pour du racisme de base. Mais non, l’homme est bien plus intelligent que ça et dit tout autre chose. Il explique simplement, à travers cette déclaration, que « si un film est bon, alors des acteurs noirs ou blancs ne font aucune différence ». Il a d’ailleurs déjà commencé à dépoussiérer une industrie hollywoodienne qui ne s’intéressait qu’aux films noirs que lorsque l’accent est mis sur la race.

« C’est ma manière de faire : je choisis de caster des personnes de couleur noire pour mes films. Et je me sens plutôt chanceux quand je peux dire à Universal ‘Je veux faire un film d’horreur à 20 millions de dollars avec une famille noire’, et qu’ils répondent ‘oui' ».

Lire aussi > Les films les plus attendus de 2019

Les méthodes obsolètes d’Hollywood sont mises à rude épreuve par Jordan Peele, et on ne peut que s’en féliciter. Certains diront sûrement qu’il ne peut pas rayer les acteurs blancs de ses castings. Lui veut faire passer un message. Selon une récente étude de l’Université de Californie, les minorités sont représentées à la petite hauteur de 13,9% dans les films du top hollywoodien, alors qu’elle représentent près de 40% de la population américaine.

CIM Internet