Paris Match Belgique

Alain Chabat accepte de danser la Carioca à Cannes (à une seule condition)

la cité de la peur alain chabat

Chantal Lauby, Alain Chabat et Dominique Farrugia dans La Cité de la peur. | © DR

Cinéma et Docu

Ce n’est pas un tango ou un cha cha. Encore moins une bossa nova. Quand t’as goûté à cette danse là, tu ne peux plus faire que ça.

 

« Youpiiiii…♫ ». On a tous l’image mythique en tête, dès que se fredonnent les premières notes de La Carioca.Tous, ou du moins les 37 000 personnes qui ont signé la pétition pour que Serge Karamazov et le commissaire Bialès nous refassent leur célèbre pas de danse au prochain festival de Cannes.

À l’occasion des 25 ans de La Cité de la peur, « ce serait absolument incroyable qu’Alain Chabat et Gérard Darmon renfilent leur plus beaux chaussons de danse et nous redonnent une leçon magistrale de demi porté triple loots au son de la Carioca », écrit la pétition mise en ligne le 12 mars dernier par le site Sens Critique. Le tout en pleine cérémonie de clôture du festival cannois, « et pour de vrai cette fois-ci ».

Le pas à ne pas franchir

S’ils sont déjà 36 856 à avoir « signé pour la Carioca », les principaux intéressés n’ont pas encore donné le « la ». Interviewé par Télé Loisirs le 17 avril dernier, Alain Chabat s’est même montré plutôt réticent à l’idée de se prêter au jeu. « Les messages, très drôles ou émouvants, de tous ces fans de la Cité nous ont beaucoup touché, les Nuls, Gérard Darmon et moi. Pour tout ça, on sera sûrement à Cannes, mais de là à re-danser la Carioca, il y a un pas qu’on ne va peut-être pas franchir », a-t-il déclaré.

Lire aussi > Une pétition lancée pour qu’A­lain Chabat et Gérard Darmon dansent la Carioca à Cannes 2019

« Ou alors très bourrés », a-t-il ajouté, faisant aussitôt réagir un journaliste de Sens Critique. « Comme on veut vraiment que ça se fasse, ma question est : quel est l’alcool préféré d’Alain Chabat ? », a lancé ce dernier lors d’une conférence de presse organisée par le festival de Cannes le 18 avril dernier. Laissant planer le doute sur ce qui se prépare, le président du festival Pierre Lescure a toutefois émis quelques réserves : « Chabat est tellement perfectionniste que je ne suis pas sûr que 37 000 signataires puissent le convaincre que, 25 ans après, c’est bien de refaire un truc qui est gravé dans notre imaginaire à tous », a-t-il déclaré. « Mais comme Chabat est particulièrement créatif (…), il va bien trouver le moyen, à un moment donné du festival, et pas forcément là où vous l’attendez, de célébrer avec ses amis La Cité de la Peur et La Carioca. » Le suspense est à son comble.

Pour célébrer les 25 bougies de la comédie culte des Nuls, la 72e édition du festival de Cannes prévoit de présenter le film-hommage à la Croisette en version restaurée dans le cadre de Cannes Classics. Aux côtés d’Alain Chabat et Gérard Darmon, on espère revoir les bonnes têtes de Chantal Lauby, Dominique Farrugia et Valérie Lemercier.

CIM Internet