Paris Match Belgique

Décès du réalisateur d’un film majeur du début des années 90

John Singleton en 2018. | © John Singleton en 2018. Photo by ROBYN BECK / AFP

Cinéma et Docu

John Singleton avait réalisé Boyz n the Hood sorti en 1991. Il était hospitalisé depuis le 17 avril. Il est mort lundi à Los Angeles ont indiqué les médias américains citant un communiqué de sa famille.


« Nos coeurs sont lourds aujourd’hui (…), alors que nous pleurons cette énorme perte », a déclaré le président de l’association des réalisateurs américains, Thomas Schlamme, en confirmant la mort du réalisateur dans un autre communiqué. John Singleton était le premier réalisateur noir à avoir été nommé pour l’Oscar de la mise en scène, en 1992, avec Boyz n the Hood. Le film est le sombre tableau de l’engrenage des gangs à Los Angeles, de la violence sous-jacente de nombreux quartiers noirs de la ville et de la répression aveugle de la police.

Un film qui sonna, après coup, comme prémonitoire. En effet, un an plus tard, en 1992, de violentes émeutes allaient secouer la ville de LA durant le printemps avec plusieurs dizaines de morts à la clés. Des émeutes démarrées après qu’un jury, composé de dix Blancs, un Asiatique et un Latino, a acquitté quatre officiers de police blancs accusés d’avoir passé à tabac un automobiliste noir américain.

Lire aussi > Angèle prête sa voix dans Toy Story 4

Un choc culturel pour Hollywood

Son film, qu’il avait tourné à 22 ans seulement, avait été un choc culturel et une étape majeure dans l’histoire du cinéma afro-américain, avec une distribution comprenant Angela Bassett, Laurence Fishburne, Cuba Gooding Jr et le rappeur Ice Cube, dont c’était le premier rôle.

« Il avait explosé à Hollywood, dans notre culture et notre conscience, avec sa vision si puissante de la vie dans notre ville », a souligné Thomas Schlamme. « Repose en paix, John Singleton, tellement triste d’apprendre la nouvelle », a également réagi le réalisateur américain Jordan Peele sur Twitter. « John était un artiste courageux et une véritable inspiration. Sa vision a tout changé. »

Après Boyz n the Hood, John Singleton avait également réalisé 2 Fast 2 Furious (2003), son plus gros succès commercial, un remake de Shaft (2000), Quatre frères (2005) ou Fièvre à Columbus University (1995). Le réalisateur est mort peu après que sa famille a annoncé lundi avoir décidé de mettre un terme aux soins qui le maintenaient artificiellement en vie.

Avec Belga.

CIM Internet