« Détective Pikachu » va-t-il briser la malédiction qui frappe les remake de jeux vidéo au cinéma ?

« Détective Pikachu » va-t-il briser la malédiction qui frappe les remake de jeux vidéo au cinéma ?

détective pikachu

Le pokémon le plus célèbre s'invite dans les salles obscures. | © Warner Bros.

Cinéma et Docu

Des premières critiques très positives (et la voix de Ryan Reynolds) pourraient en faire un long-métrage à part. 

Pas plus tard que la semaine dernière, on s’inquiétait du trailer pas très excitant de l’adaptation ciné consacrée à Sonic le Hérisson. Une pluie de critiques sur la Toile plus tard (surtout concernant le design de la petite créature qui pique), les producteurs du remake annonçaient retravailler sur l’apparence donnée à la petite bête bleue. La pression des internets étaient telle qu’ils n’ont préféré prendre aucun risque. Mais un autre facteur pèse dans la balance : l’histoire des remake de jeux vidéo sur grand écran.

Lire aussi > Le remake d’Aladdin s’offre un trailer complet et nous envoie dans les étoiles

Nombreux sont ceux à s’être en effet plantés royalement, aussi bien sur le plan critique qu’en termes d’audiences. On citera pêle-mêle Tomb Raider [Lara Croft n’a jamais réellement conquis ses fans dans les salles obscures, que ce soit sous les traits d’Angelina Jolie ou Alicia Vikander], Assassin’s CreedSuper Mario Bros ou encore Need for Speed. On a beau chercher et la seule adaptation qui nous vient est le Street Fighter avec Jean-Claude Van Damme, désastre total tellement mauvais qu’il est devenu mythique dans son genre.

Ryan Reynolds, caution drôle et sexy

Pokémon : Détective Pikachu, qui sort demain dans les salles belges, pourrait briser cette malédiction et enfin réussir le pari d’adapter l’univers des jeux vidéo au cinéma. Deux facteurs tendent à faire penser que le long-métrage américano-japonais, réalisé par Rob Letterman, pourrait bel et bien transformer l’essai. Le gage de succès réside d’abord en la personne de Ryan Reynolds, qui prête sa voix au pokémon le plus célèbre. L’acteur canadien est, depuis le début de la franchise Deadpool, hyper bankable et fait figure de caution sexy et drôle lorsqu’il apparaît dans un film.

« Le meilleur film adapté d’un jeu vidéo »

Deuxième argument de poids, la plupart des critiques qui ont précédé la sortie du film l’affirment ou presque : ce remake est excellent. « Un buddy movie futé qui sort du cadre enfantin de l’empire Pokémon », s’étonnne presque Les Inrocks. Sur Twitter, beaucoup d’internautes évoquent une « grande réussite » et même la « meilleure adaptation vidéoludique ». « Je viens de voir Détective Pikachu ici, à Tokyo et j’aimerais que Ryme City existe parce que je veux vraiment un Pokémon », s’amuse encore un journaliste de Collider. « Détective Pikachu est aisément le meilleur film adapté d’un jeu vidéo, et un délice pour tous ceux qui ont grandi avec les premiers Pokémon. La personne qui a pensé que Ryan Reynolds en boule de poils mignonne pourrait porter un film mérite une augmentation », renchérit un expert en la matière, David Crow de Den of Geek.


Lire aussi > Les premières images du remake du Roi Lion tant attendu (et redouté)

L’attente est évidemment énorme pour cette adaptation, qui voit Justice Smith (le fils de, oui) faire équipe avec un Pikachu pour la première fois en prises de vues réelles et, il faut le dire, très réussi. On parie que sa mignonnerie va faire des étincelles et ravir non seulment les petits, mais aussi les grands. Rendez-vous dés demain dans les salles obscures pour en être convaincu.

CIM Internet