Paris Match Belgique

« Avengers : Endgame » : La version raciste et misogyne qui n’aurait pas dû exister

avengers

Sur cette image, seuls Captain America, Black Widow et Winter Soldier ont survécu au montage. | © Marvel

Cinéma et Docu

Une version « masculine blanche et hétéro » de Avengers : Endgame existe. Et on ne sait pas si on doit en rire ou pleurer.

Le Comicsgate a encore frappé. Opposé à la diversité croissante dans les films inspirés de comics, ce groupe lancé en pleine montée de l’alt-right aux États-Unis estime que cet univers est réservé exclusivement aux super-héros masculins, blancs et hétérosexuels. Après s’être attaqués à Captain Marvel (et surtout à Brie Larson), ces internautes ont jeté leur haine des « guerriers de la justice sociale » contre Avengers : Endgame. À leurs yeux, le dernier gros succès de Marvel n’est pas assez conservateur. Ils ont donc décidé du publier leur propre version, sans féminisme, sans sous-entendus gays et sans personnages de couleur. Le créateur de ce fancut, disponible sur les sites de téléchargement illégal, l’a surnommé « l’édition masculine hétérosexuelle et blanche », passant d’une durée de film de 3 heures à 1h25.

Lire aussi > L’origine du « trois fois mille » de Tony Stark dans Avengers : Endgame

Visible sur les réseaux sociaux, une capture d’écran du torrent révèle les changements réalisés par l’uploader anonyme. Certains pourraient même prêter à sourire tant la liste est absurde. Mais cette dernière est surtout inquiétante. Le fervent partisan du Comicsgate a donc perdu plusieurs heures de sa vie à enlever toutes les apparitions de Brie Larson et presque toutes celles de Valkyrie qui ne devient pas la Reine du Nouveau Asgard. Le temps de Black Panther est également réduit « parce qu’il n’est pas si important ». « Pas de chant de singes Wakanda » non plus, ajoute-t-il. Dans cette version, Tony Stark ne consulte pas sa femme Pepper avant de sauver le monde. Hawkeye n’entraîne pas sa fille au tir à l’arc parce que « les jeunes femmes doivent apprendre à devenir une bonne épouse et une bonne mère, et laisser les combats aux hommes ». « Irrécupérable » dans ce film selon le monteur, Thor ne rencontre pas sa mère et arrête « ses pleurnicheries ». Parce que dans une société conservatrice et toxique, un homme ne peut pas ressentir et exprimer ses émotions. Il ira même jusqu’à supprimer la minuscule scène de Avengers : Endgame qui présentait (subtilement) le premier personnage gay de la saga, lors du groupe de soutien mené par Captain America.

Lire aussi > Avengers : Endgame : Comment Marvel veut éviter les spoilers de Mark Ruffalo

Repérée par The Independent, la capture d’écran a provoqué une vague de critiques sur les réseaux sociaux. D’autres ont préféré en rire. « Pouvons-nous leur envoyer un groupon pour une thérapie ? Ces hommes ne vont pas bien », plaisante un internaute. « Ils pensent qu’ils sont supérieurs mais mon dieu ils pleurent et se plaignent sur des choses futiles », ajoute un autre. D’autres internautes ont pointé du doigt « la fragilité masculine ».

Mots-clés:
marvel avengers comicsgate
CIM Internet