5 choses à savoir sur les Jonas Brothers

5 choses à savoir sur les Jonas Brothers

jonas brothers

Joe Jonas, Nick Jonas et Kevin Jonas à Las Vegas, le 1er mai 2019. | © Lionel Hahn/ABACAPRESS.COM

Cinéma et Docu

Après six ans d’absence, les idoles des jeunes reviennent avec un album et un documentaire Amazon sur leur vie… comme si on ne les avait jamais quittés.

 

La famille avant tout

Alors que sa carrière en trio se portait comme un charme, la fratrie a préféré tout arrêter du jour au lendemain pour préserver ses relations et ne pas imploser. Laver son linge sale en famille pour éviter le syndrome Gallagher… « On s’est arrêtés parce que la situation devenait trop difficile et la famille est notre priorité, raconte Nick, le cadet. On a préféré conserver notre lien plutôt que de continuer à jouer ensemble et compliquer d’autant plus les choses. Il y a eu une période difficile juste après notre séparation, parce qu’on a dû trouver où chacun de nous voulait aller, mais on est heureux d’y être arrivés. » 

Lire aussi > La belle déclaration d’amour de Nick Jonas à Priyanka Chopra

Adulescence

À leurs débuts, chacune de leurs sorties était synonyme de pleurs et de hurlements : « I love you Joe ! » À même pas 18 ans, les frères ont atteint une exposition médiatique qui en a broyé plus d’un avant eux. « Ça a été à double tranchant, parce que ça nous a certes permis de faire ce qu’on aime et d’avoir beaucoup de visibilité, mais d’un autre côté, on nous a mis une énorme pression qui nous a obligés à devenir des modèles pour le public. On a dû faire accepter aux autres qu’on n’était pas parfaits », se rappelle Nick.

Lire aussi > Sophie Turner et Joe Jonas se marient sur un coup de tête à Las Vegas [VIDÉO]

À la poursuite du bonheur

En nommant leur album Happiness Begins, les artistes marquent clairement un nouveau départ. « On a été malheureux quand on s’est séparés, donc on voulait mettre en avant cette idée de commencer une nouvelle vie plus heureuse ensemble en tant que frères, mais aussi en tant que groupe », explique Kevin, l’aîné. Quant à leurs morceaux, les sonorités sont très proches de celles de leurs débuts. « On voulait que les gens retrouvent nos premiers sons et se souviennent de leur jeunesse tout en montrant ce qu’on est capables de faire à présent », décrypte Joe.

One shot ?

L’histoire l’a prouvé : ce genre de retour est souvent éphémère. Mais les Jonas sont bien décidés à rester soudés. « On va continuer à développer nos projets individuels, mais le groupe est relancé et on ne va pas s’arrêter là. On travaille déjà sur l’album suivant et on prépare une session d’été pour écrire avec nos musiciens et paroliers préférés. On a hâte de commencer la tournée américaine. On viendra en Europe l’an prochain. Les gens sont derrière nous, donc on profite de l’engouement », précise Joe. Avec 140 millions de vues en quatre mois pour le clip de « Sucker », le titre qui a marqué leur retour, l’intérêt qu’ils inspirent est en effet loin d’être anecdotique.

Un come-back inattendu

Joe avec DNCE, Nick dans le cinéma et la musique et Kevin avec sa vie de famille, chacun menait ses projets jusqu’à ce que l’idée d’un documentaire leur vienne en tête. « Pour parler de notre enfance, de notre séparation, de nos vies depuis… Mais quand on a commencé à travailler dessus, on a dû se résoudre à admettre qu’il y avait une certaine magie quand on bossait tous les trois et que cela nous manquait. Mais il fallait créer un environnement plus sain que la première fois. Au bout d’un an de très longues discussions et de voyages, la musique est revenue naturellement. Maintenant qu’on a construit une relation qui repose sur autre chose que notre carrière, on prend du recul. »

HAPPINESS BEGINS (Republic Records) – Sortie le 7 juin.

CIM Internet