Paris Match Belgique

Pourquoi le premier Marvel avec un super-héros asiatique ne plaît déjà pas à la Chine

marvel

Simu Liu incarnera le premier super-héros asiatique de Marvel, Shang-Chi. | © Chris Delmas / AFP

Cinéma et Docu

Le Comic-Con de San Diego a levé le voile sur Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings, le premier film Marvel avec un super-héros asiatique. Et quelques réticences ont été observées chez certains internautes chinois.

 

Shang-Chi and the Legend of the Ten Rings est l’un des projets phares de la phase IV du Marvel Cinematic Universe. Après Natalie Portman en Thor, Mahershala Ali en Blade et Angelina Jolie dans les Éternels, la franchise a confirmé lors du Comic-Con de San Diego la sortie de son premier film avec un super-héros asiatique. Idéal pour satisfaire son lucratif marché chinois. Et pourtant… La Chine ne semble pas heureuse par cette annonce.

Dans ce film dont la sortie est prévue pour 2021, l’acteur canadien d’origine chinoise Simu Liu incarnera Shang-Chi, ce maître du kung-fu incontesté initié aux arts martiaux dès son plus jeune âge par son père. Dans les comics, ce dernier est le célèbre criminel Fu Manchu. Dans le prochain film Marvel, l’acteur hongkongais Tony Leung interprétera un super-vilain nommé Le Mandarin, l’un des ennemis jurés d’Iron Man. Mais pour beaucoup, cet adversaire est un substitut de Fu Manchu. Créé en 1912 par Sax Rohmer dans une série de romans, ce personnage est considéré comme le symbole du « péril jaune », ce stéréotype stigmatisant les peuples et cultures asiatiques comme une menace pour l’Occident.

Lire aussi > Kevin Feige : « Marvel aura bientôt un super-héros gay »

En conservant les protagonistes créés sous l’influence de la théorie du « péril jaune », Marvel irrite les internautes chinois. « L’intrigue de Shang-Chi concerne le fait de rabaisser les Chinois tout en louant les Américains », écrit un utilisateur du réseau social Weibo, traduit par Quartzy. Un autre trouve « horrible » que le film inclue « un symbole de discrimination à l’égard des Asiatiques ». D’autres ont cherché la petite bête en allant jusqu’à accuser Marvel d’avoir choisi un acteur asiatique pour le vilain et un acteur avec un héritage occidental pour le super-héros. « Si vous souhaitez gagner de l’argent en Chine, il est préférable de façonner vos personnages chinois de manière plus judicieuse », a lancé un internaute.

« Des images stéréotypées des Chinois créées par le monde occidental »

La différence entre les deux super-vilains, Fu Manchu et Le Mandarin, ne semblent pas convaincre les internautes. « Le point ici n’est pas de savoir si Le Mandarin est exactement Fu Manchu ou son remplaçant, mais plutôt que les deux personnages sont apparus à l’époque à cause de la discrimination et des stéréotypes de la population chinoise. Dans les années 1900, nous, les Chinois, étions trop faibles pour attaquer des personnages comme celui-ci, mais nous sommes devenus forts et avons la capacité et l’obligation de les refuser aujourd’hui », explique un utilisateur de Weiba, tandis qu’un autre le rejoint en lançant : « Peu importe le nom, les personnages sont des images stéréotypées des Chinois créées par le monde occidental ».

D’autres ont fait preuve de compréhension et ont appelé à la tolérance. Ils ont souligné que les autorités chinoises ne permettraient pas la sortie du film en Chine si le personnage insultait vraiment le pays. « Remplacer Fu Manchu par Le Mandarin a montré la volonté de Marvel de renoncer à des éléments racistes dans le film. C’est un geste positif », assure le critique de films Shi Wenxue au Global Times, tabloïd contrôlé par le gouvernement de Beijing.

En tout cas, le film a suscité une vague de réactions en Chine. Le sujet « Shang-Chi » a été vu plus de 70 millions de fois sur le réseau social Weibo. De nombreux utilisateurs appellent au boycott de Marvel – et même de Tony Leung pour avoir accepté le rôle. Si l’acteur n’a pas répondu aux critiques, sa femme Carina Lau a tenté d’apaiser les tensions en écrivant dimanche : « Gardez votre calme et détendez-vous parce que la vie est belle. »

CIM Internet