Paris Match Belgique

10 films à (re)voir avec Jean Reno

Jean Reno

Jean Reno, dans son meilleur rôle. | © Gaumont

Cinéma et Docu

Ce 30 juillet, l’acteur français Jean Reno fête ses 71 ans. L’occasion de le retrouver dans 10 films incontournables à (re)voir.

Le Grand Bleu (1988)

Véritable chef d’oeuvre du 7e art, Le Grand Bleu est le premier grand succès du duo Luc Besson-Jean Reno, avant Nikita et Leon. Trente ans après sa sortie, le film est encore considéré comme un immanquable du cinéma français. Élevé par une bande son magique, Le Grand Bleu suit la compétition entre deux apnéistes : Jacques Mayol et Enzo Molinari, incarné par l’acteur français de 71 ans aujourd’hui. Dans une atmosphère contemplative, le spectacteur retient son souffle devant de magnifiques séquences de plongée où l’homme est seul en plein milieu d’un bleu infini. Et de dauphins.

Nikita (1990)

On ne change pas une équipe qui gagne. Deux ans après Le Grand Bleu, Luc Besson et Jean Reno se retrouvent pour tourner le survitaminé Nikita, qui vaudra au réalisateur français neuf nominations aux César. Incarnée par Anne Parillaud, sa compagne de l’époque, Nikita est une braqueuse, violente et junkie, coupable de la mort d’un policier. Condamnée à la prison à perpétuité, la jeune toxicomane est contrainte à travailler secrètement pour le gouvernement. Jean Reno joue le rôle du « nettoyeur », prémices du personnage qu’il interprétera quatre ans plus tard dans Léon.

Lire aussi > Jean Reno : cette maladie qu’il « a apprivoisée »

Les Visiteurs (1993)

Okayyyyyyy. Les Visiteurs est un film culte de la comédie française, porté par un trio de choc : Jean Reno, incarnant le comte de Montmirail, Christian Clavier, son fidèle écuyer Jacquouille La Fripouille, et Valérie Lemercier, l’hilarante Béatrice de Montmirail, descendante du premier.

Léon (1994)

Une histoire captivante comme le père du Cinquième Élément savait les écrire à l’époque. Les débuts de Jean Reno outre-Atlantique et les débuts de Natalie Portman, tout court. Tueur à gages solitaire et efficace, le premier prend sous son aile Matilda, 12 ans, orpheline après le massacre de sa famille. Bientôt, Léon va faire de Mathilda une « nettoyeuse », comme lui. Et cette dernière pourra venger son petit frère…

Mission : Impossible (1996)

Le premier d’une longue série. En 1996, Tom Cruise incarne pour la première fois son personnage favori, Ethan Hunt. Membre d’un commando de la CIA, il se retrouve rapidement seul et traqué par les siens, après une mission à Prague qui tourne mal. L’agent ne peut plus faire confiance à personne et tente de s’innocenter en retrouvant ceux qui l’on trahi.

Ronin (1998)

Réalisé par John Frankenheimer, Ronin réunit un casting non négligeable : Robert De Niro, Stellan Skarsgard (Dogville, Chernobyl), Natasha McElhone (The Truman ShowCalifornication), Sean Bean (Seigneur des Anneaux, Game of Thrones), Jonathan Pryce (Brazil, et aussi Game of Thrones), Michael Lonsdale (Des Hommes et des Dieux) et bien sûr Jean Reno.

Les Rivières pourpres (2000)

Dans la peau de policiers, Jean Reno et Vincent Cassel se voient confier deux affaires singulières. Dans ce film réalisé par Mathieu Kassovitz, le premier, le commissaire Pierre Niémans, légende vivante de la police française, se rend dans la ville de Guernon, pour enquêter sur le meurtre du bibliothécaire de la faculté. Max Kerkérian, ex-voleur de voitures vif et solitaire, enquête quant à lui à Sarzac sur la profanation d’une tombe, celle d’une enfant disparue en 1982. Les enquêtes vont bientôt converger en un seul flot déchaîné.

Tais-toi (2003)

Quoi ? Un petit plaisir coupable n’a jamais tué personne.

Hôtel Rwanda (2004)

Jean Reno ne tient pas un rôle important, mais le film en vaut tout de même la peine. Inspiré d’une histoire vraie, Hôtel Rwanda retrace l’histoire de Paul Rusesabagina, gérant d’un hôtel à Kigali, abrita et sauva plus de 1 200 Rwandais tutsis et hutus modérés, dont sa propre famille, menacés par le génocide rwandais de 1994.

L’Immortel (2010)

Redoutable parrain marseillais, Charly Matteï a tourné la page de son passé de hors la loi pour se consacrer à sa femme et ses deux enfants. Pourtant, un matin d’hiver, il est laissé pour mort dans le parking du vieux port à Marseille avec 22 balles dans le corps. Contre toute attente, il ne va pas mourir.

CIM Internet