Paris Match Belgique

Bill Hader, le grand écart entre rire et noirceur

Bill Hader

Bill Hader, à la première mondiale du film Ça : Chapitre 2. | © Robyn Beck / AFP

Cinéma et Docu

À l’affiche de Ça : Chapitre 2 et de la saison 2 de Barry, qu’il co-écrit et co-réalise, Bill Hader aimer jouer avec les émotions… et les nôtres.

Bill Hader a beau être un comique né, la noirceur n’est jamais très loin chez l’acteur américain, qui crève l’écran dans Ça : Chapitre 2, la suite du célèbre film d’horreur inspiré d’un roman de Stephen King. Dans ce rôle comme dans celui du tueur à gages de la série Barry, qui devrait lui valoir de nouveaux Emmy Awards le mois prochain, l’acteur américain passe allègrement du rire à une brutalité terrifiante, un grand écart qu’il peut effectuer plusieurs fois dans la même scène. « J’ai toujours eu un intérêt bizarre pour la violence… la violence inhérente chez les gens, ce qui en réalité est le sujet de Barry », explique Bill Hader, qui a créé et co-écrit la série, en plus d’en avoir réalisé plusieurs épisodes et d’incarner le rôle principal.

« Ça parle de ce type qui dit, ‘oui, je peux arrêter ça’ et qui se rend compte qu’en fait ‘non, c’est en moi, et peut-être que ça fait partie aussi de la plupart des gens’, dit-il à l’AFP lors d’un entretien à Los Angeles. Dans cette série déjà primée, Bill Hader est un ancien soldat d’élite devenu tueur à gages qui poursuit sa cible jusque dans un cours d’art dramatique de Hollywood qui le fascine et où il s’inscrit rapidement. Sa deuxième saison, en lice pour 17 Emmys, voit Barry tenter de laisser tomber les contrats criminels pour les castings, des efforts qui se heurtent en permanence à ses tourments intérieurs et aux manigances d’une ribambelle de truands.

« Il faut qu’il y ait un peu de légèreté, parce qu’après tout la vie est comme ça », estime Hader. « Sans humour, ça ne paraît pas vraiment réaliste, parce que la vie est très drôle vous savez ? La vie est plutôt absurde ». Cette leçon, Bill Hader l’a apprise lorsqu’il était adolescent en Oklahoma, à l’occasion d’un accident de voiture qui s’est terminé par un fou rire avec sa soeur en chemin vers l’hôpital. « J’avais seize ans, nous avons défoncé une barrière, cogné un arbre, et fait un tête-à-queue… Je me suis blessé au pied et au cou », se souvient-il. « C’est alors qu’un type ivre, qui rentrait chez lui à pied, a commencé à faire la circulation aux abords de l’accident, c’était vraiment super surréaliste ! Il hurlait sur les gens, et quand les flics sont arrivés, il a détalé », s’amuse l’artiste.

Crises d’angoisse

Ce grand écart entre le rire et les larmes résume bien la carrière de Bill Hader. Pendant huit ans, il a fait partie de l’équipe du Saturday Night Live (SNL), l’un des plus grands shows humoristiques de la télévision américaine. Et pendant que le public se pliait en deux de rire, lui souffrait d’intenses crises d’angoisse lorsqu’il était en direct…

Lire aussi > « Ça 2 » s’annonce plus terrifiant que jamais dans son nouveau trailer (et le sang va couler à flots)

Depuis son départ de SNL en 2013, Bill Hader a continué à creuser le filon comique, prêtant notamment sa voix à de nombreux personnages de dessins animés. Dans Ça : Chapitre 2, Bill Hader exploite tout le spectre de ses possibilités d’acteur, alternant humour noir et performances dramatiques. Son personnage de Richie Tozier cherche à cacher un secret – vraisemblablement lié à son homosexualité réprimée – derrière ses blagues intempestives et ses jurons. « J’ai apprécié le fait d’avoir parlé avec Andy (Muschietti, le réalisateur, ndlr) de l’idée de donner au personnage un truc sur lequel jouer… C’est une sorte de masque », affirme-t -il.

À l’avenir, Bill Hader dit d’ailleurs avoir envie de se concentrer davantage sur la réalisation et l’écriture, avec le scénario de la saison 3 de Barry notamment. La série va continuer « pendant aussi longtemps qu’on s’amusera », assure son créateur, reconnaissant toutefois ne pas être sûr de la direction où il a envie de l’emmener : « Je ne sais pas, mais on va trouver ».

Avec Belga

CIM Internet