Paris Match Belgique

Crazy Rich Asians : La co-scénariste claque la porte à cause d’une inégalité salariale impardonnable

crazy rich asians

Adele Lime. | © IMAGO

Cinéma et Docu

La co-scénariste de Crazy Rich Asians Adele Lim a quitté la suite du film après avoir découvert que son collègue Peter Chiarelli, gagnait 8 à 10 fois son salaire.

Été 2018. Crazy Rich Asians cartonne au box-office américain, augmentant la représentation des Asiatiques à Hollywood. Un an plus tard, son sequel perd sa co-scénariste Adele Lim. Selon Hollywood Reporter, elle a claqué la porte après des négociations salariales jugées honteuses. Si la co-autrice d’origine malaisienne n’a pas voulu révélé de chiffres exacts, le journal américain avance que son collègue, Peter Chiarelli, gagnait 8 à 10 fois son salaire. Le co-scénariste, un homme blanc engagé avant Adele Lim par le studio Color Force, était déjà connu pour son travail sur La Proposition, sorti en 2009. Adele Lim, quant à elle, écrivait pour la télévision et a participé à plusieurs écritures de séries dont Les Frères Scott et Private Practice.

Après l’énorme succès de Crazy Rich Asians, les deux scénaristes ont été rappelés pour écrire la suite. Selon Hollywood Reporter, Warner Bros aurait débuté ses offres à entre 800 000 et un million de dollars pour Peter Chiarelli et un plus de 110 000 dollars pour Adele Lim. Une insulte pour la co-scénariste qui considère que les femmes et les personnes racisées sont souvent vus comme de la « sauce soja », « engagés pour saupoudrer des détails culturels spécifiques sur le scénario plutôt que reconnus pour élaborer l’histoire ». Face à cette inégalité salariale, elle a décidé de démissionner.

Lire aussi > Deux acteurs de Game of Thrones à nouveau réunis dans un Marvel

Après sa démission survenue l’automne dernier, le studio Color Force aurait passé « cinq mois à trouver des auteurs asiatiques qui pourraient la remplacer », selon The Hollywood Reporter. Pour finalement retourner vers Adele Lim avec une offre proche de la parité avec Peter Chiarelli qui aurait proposé de partager son salaire avec elle. Mais la scénariste n’a pas accepté. « Peter [Chiarelli] a été incroyablement bienveillant, mais mon salaire ne devrait pas dépendre de la générosité de l’auteur blanc », a-t-elle expliqué. « Si je ne peux pas atteindre l’égalité salariale après Crazy Rich Asians, je n’imagine pas comment ce serait pour quelqu’un d’autre étant donné les standards autour de la renommée de nos anciens films, pour lesquels les femmes de couleur ne sont pas engagées. Il n’y a pas de manière d’acquérir une vraie égalité de cette manière. »

Pour se justifier cette différence, Warner Bros. a expliqué que Pete Chiarelli a plus d’expérience dans le métier que sa partenaire.

CIM Internet